99 Homes, de Ramin Bahrani

Découvrez en e-cinéma ce long métrage sur les conséquences de la crise des subprimes aux Etats-Unis avec Andrew Garfield (Spiderman) et Michael Shannon. Lire la suite »

Ave, César!, de Joel et Ethan Coen

Les frères Coen reviennent avec une comédie décalée sur le Hollywood des années 50. Drôle et porté par un casting quatre étoiles. Lire la suite »

Le Livre des Baltimore, de Joël Dicker

Découvrez le nouveau roman de Joël Dicker, auteur du succès La Vérité sur l’affaire Harry Québert. Un nouveau page turner. Lire la suite »

The Revenant, d’Alejandro González Iñárritu

Vivez l’une des expériences cinématographiques les plus intenses de l’année. Léo n’a pas volé son oscar. Lire la suite »

Vinyl, premières impressions

Ne manquez pas la série ébouriffante et 100 % rock’n’roll signée par Martin Scorsese et Mick Jagger. Lire la suite »

 
© UFO Distribution / Love Hunters

Critique : Love Hunters, de Ben Young

Années 80. Dans une petite ville australienne, une adolescente rebelle est enlevée par un couple de prédateurs sexuels. La jeune Vicki comprend vite qu’elle n’a qu’une solution pour s’en sortir : exploiter les failles de la femme. Avec un pitch pareil, Ben Young tient le thriller de votre été. Son secret ? Jouer avec les codes actuels, ne jamais tomber dans l’horreur et parler des amours abusives. Jolie leçon de cinéma.

© Aimee Spinks - Gift Girl Limited -The British Film Institute 2016

Critique: The Last Girl, de Colm McCarthy

Le film de zombies a besoin de renouveau. Romero y voyait une métaphore politique et sociale sur la société de consommation. Les Walking Dead préfèrent se concentrer sur l’adrénaline. Mais au final, les lois de la gravité narrative « zombiesque » restent immuables : survivre dans un environnement hostile. Avec The Last Girl- La Fille qui avait tous les dons, Colm McCarthy, et Mike Carey l’auteur du roman original, semblent vouloir modifier le paradigme. En voilà une bonne idée

Von links nach rechts: Jack Sparrow (Johnny Depp), Marty (Martin Klebba), Scrum (Stephen Graham) und Carina Smyth (Kaya Scodelario)

Critique : Pirates des Caraïbes 5 : la Vengeance de Salazar, de Joachim Rønning, Espen Sandberg

Sorti en 2003, le premier Pirates des Caraïbes fait déjà presque figure de divertissement vintage. Un temps où l’aventure l’emportait sur la preawarness* et les adaptations en série de super héros. Aujourd’hui dans un monde saturés de grosses productions globalisantes, comment la franchise Disney peut elle trouver un nouveau souffle ? Réponse en assumant une narration joyeuse et son esprit d’aventure.

© OCS

5 raisons de regarder Missions, nouvelle série OCS Signature

Ne réglez pas votre téléviseur. Missions est bien une série de science-fiction originale et 100 % française. Nouvelle série OCS Signature après Les Grands,  Irresponsable ou encore In America, Missions n’a pas peur d’être une production audacieuse imprégnée de références américaines tout en trouvant sa propre voix. Découvrez pourquoi il ne faut pas manquer les dix épisodes de la saison 1 disponibles depuis le 1er juin sur OCS City. 

© Urban Distribution

Critique : Noma au Japon, de Maurice Dekker

Saviez-vous que chaque année, un restaurant est désigné comme étant le meilleur établissement du monde ? Cet insigne honneur a été attribué plusieurs fois à Noma, un restaurant de Copenhague au Danemark. Toutefois pas question pour René Redzepi, son chef, de se reposer sur ses lauriers. Ce passionné s’est lancé un défi de taille : aller ouvrir une annexe éphémère de Noma au Japon. C’est cette aventure palpitante que nous raconte le documentaire de Maurice Dekker.

Below the surface © Christian Geisnaes

Séries Mania 2017 : Below the Surface, de Kasper Barfoed

Séries Mania Saison 8, c’est parti. Le festival organisé par le Forum des images propose jusqu’au 23 avril de découvrir sur grand écran une large sélection de fictions en provenance du monde entier. Chaque jour, Lost in Universes revient sur un show de la sélection. Aujourd’hui, on débriefe Below the Surface, une série danoise sur une prise d’otage. 

Juda. All rights reserved to United Studios Ltd. And Hot Télécommunication Systems.

Séries Mania 2017 : Juda, de Zion Baruch

Séries Mania Saison 8, c’est parti. Le festival organisé par le Forum des images propose jusqu’au 23 avril de découvrir sur grand écran une large sélection de fictions en provenance du monde entier. Chaque jour, Lost in Universes revient sur un show de la sélection. Aujourd’hui, on fait le point sur Juda, une série israélienne fantastique. 

Missions © Empreinte Digitale

Séries Mania 2017 : Missions, de Henri Debeurme, Ami Cohen et Julien Lacombe

Séries Mania Saison 8, c’est parti. Le festival organisé par le Forum des images propose jusqu’au 23 avril de découvrir sur grand écran une large sélection de fictions en provenance du monde entier. Chaque jour, Lost in Universes revient sur un show de la sélection. Aujourd’hui, on a découvert Missions, une série française de science-fiction. 

I Love Dick ©Courtesy of Amazon

Séries Mania 2017 : I Love Dick, de Jill Soloway et Sarah Gubbins

Séries Mania Saison 8, c’est parti. Le festival organisé par le Forum des images propose jusqu’au 23 avril de découvrir sur grand écran une large sélection de fictions en provenance du monde entier. Chaque jour, Lost in Universes revient sur un show de la sélection. Aujourd’hui, on fait un focus sur I Love Dick, une série américaine présentée en compétition officielle.

Transferts ® Laurent Thurin-Nal

Séries Mania 2017, Transferts, de Claude Scasso et Patrick Benedek

Séries Mania Saison 8, c’est parti. Le festival organisé par le Forum des images propose jusqu’au 23 avril de découvrir sur grand écran une large sélection de fictions en provenance du monde entier. Chaque jour, Lost in Universes revient sur un show de la sélection. Aujourd’hui on a vu Transferts, une série d’anticipation française.