Monthly Archives: septembre 2013

Critique : Kick Ass 2, de Jeff Waldow

Quand Kick Ass est sorti sur les écrans en 2010… il est passé quasi inaperçu ! (avec moins de 800 000 entrées en France.) Pourtant ceux qui l’avaient découvert en salles savaient que ce long métrage ne ressemblait à rien de ce que l’on avait pu voir auparavant. Loin d’être une parodie insipide sur les films de super-héros, Kick Ass était un mix euphorisant de violence purement jouissive et un constat réaliste sur la société d’aujourd’hui. Un peu plus de trois ans plus tard, ce long métrage adapté d’un comics éponyme de Mark Millar et John Romita Jr. est tout simplement devenu culte.

Critique : Lone Ranger, de Gore Verbinski

Une bande-annonce hystérique. Un box-office et une critique catastrophiques en provenance des Etats-Unis. Et une impression désagréable, celle que Johnny Depp allait nous livrer une version indienne (et usée) de son Jack Sparrow. Non décidément, Lone Ranger n’était pas exactement le film que la rédaction de Lost in Universes attendait le plus pour cet été. Mais quelquefois, les apparences sont trompeuses…

Critique : Le Dernier Pub avant la fin du monde, d’Edgar Wright

Mesdames et Messieurs, roulements de tambour… Edgar Wright présente le dernier chapitre de sa Cornetto Trilogie. Le principe est simple, revisiter les films de genre avec humour tout en tissant une vraie histoire qui tienne la route. Shaun of the Dead  était un hommage au film de zombies, Hot Fuzz faisait référence aux buddies movies policiers et Le Dernier Pub avant la fin du monde est bien sûr un clin d’œil aux films de fin du monde.

Critique : Percy Jackson : la Mer des monstres, de Thor Freudenthal

Que peut-on attendre de la suite des aventures de Percy Jackson ? Pas grand-chose malheureusement. Déjà, le premier épisode, bancal, pouvait essentiellement se vanter d’avoir un casting de seconds rôles de luxe (Uma Thurman, Pierce Brosnan, Sean Bean…). Pour le reste, le spectateur avait surtout la désagréable impression d’assister à du sous-Harry Potter, sans grand intérêt.

Critique : Imogene, de Shari Springer Berman et Robert Pulcini

Kristin Wiig a le vent en poupe. La pétillante actrice, qui a fait les beaux jours du Saturday Night Live, cumule les projets. Alors qu’elle donne actuellement de la voix dans Moi Moche et Méchant 2 et qu’elle sera prochainement dans le très prometteur La Vie rêvée de Walter Mitty, elle revient avec une nouvelle comédie Imogene (Girl Mostly Likely).