Monthly Archives: novembre 2015

Critique : Hunger Games – La révolte : partie 2, de Francis Lawrence

Le dernier acte de la saga Hunger Games se dévoile enfin. Après une première partie contemplative et désespérée, ce quatrième volet se concentre clairement sur l’action. Le film commence là où le précédent nous avait laissé : Katniss (Jennifer Lawrence toujours convaincante) pense ses plaies après le retour de Peeta. Ce dernier, torturé par le président Snow, n’a plus qu’une idée en tête : tuer la jeune femme. Mais l’heure n’est plus aux atermoiements sentimentaux. Les jeux ne sont terminés qu’en apparence car sur le champ de bataille, Katniss et ses amis sont sur le point d’affronter de nombreuses épreuves. Qui survivra ? 

Critique : Spectre, de Sam Mendes

Après le sublime Skyfall, l’objectif de Sam Mendes était clair : faire mieux ou du moins aussi bien. A-t-il réussi son pari ? A Lost in Universes, on pense que oui. Même si Skyfall continue de trôner fièrement au panthéon des meilleurs James Bond.

Critique : This is not a love story, de Alfonso Gomez-Rejon

Le cinéma indépendant américain réserve parfois de jolies petites pépites. This is not a love story (Me, Earl and the dying girl en V.O.) d’Alfonso Gomez-Rejon en est une. Ce teen-movie intelligent se présente en quelque sorte comme un anti Nos étoiles contraires . Le point de départ semble pourtant identique : Greg, lycéen introverti, va passer du temps avec Rachel, une ancienne camarade atteinte de leucémie. Mais promis, ce n’est pas une histoire d’amour… enfin pas tout à fait !

Livre : Papillon de nuit de Roger Jon Ellory

1982 : Daniel Ford se trouve dans le couloir de la mort, accusé d’avoir tué son meilleur ami, Nathan Vernet. Après avoir passé 12 années en prison, et à quelques heures de son exécution, il se souvient des événements qui l’ont menés jusque-là.

Critique : Les Anarchistes, de Elie Wajeman

J’ai une question. Quand on appelle un film Les Anarchistes et qu’on situe son action dans le Paris de 1899, on compte normalement faire un film politique non ? Ben en fait non, car Les Anarchistes d’Elie Wajeman privilégie largement le romantisme et l’intime à la dimension militante. Dommage, surtout quand on dispose d’un casting quatre étoiles composé de certains des meilleurs acteurs de leur génération : Tahar Rahim (Le Passé), Adèle Exarchopoulos (La Vie d’Adèle), Guillaume Gouix (Enragés, La French) ou encore Swann Arlaud (Ni le ciel ni la terre)…

Critique : Sicario, de Dennis Villeneuve

Avec Sicario, Denis Villeneuve est entré dans la cour des grands. Le film a participé à la sélection officielle du dernier Festival de Cannes. Et bizarrement c’est avec son film le plus grand public qu’il a obtenu cette reconnaissance. Il faut dire qu’après le psychanalytique Enemy  et le polar poisseux Prisoners, le cinéaste québécois avait commencé à faire parler de lui qu’ailleurs que chez les lecteurs de Télérama. Sicario est un thriller habile qui a pour ambition de vous laisser KO. Le destin est tenace, aucun des personnages ne pourra y échapper. 

Critique : Seul sur Mars, de Ridley Scott

Après les poussifs Exodus et Cartel, Ridley Scott revient à la science-fiction. La vraie. Car cette adaptation du best-seller d’Andy Weir est une anticipation de nos prochaines missions martiennes. Ici nulle trace de vilaines bébêtes baveuses ou d’androïdes avec des questions métaphysiques. Non, Mark Watney (Matt Damon en pleine forme) est tout seul. Et sur la Planète rouge, sa survie n’est pas assurée.

Série : Les Revenants, saison 2

Il nous aura fallu patienter trois années avant le retour des Revenants sur Canal Plus. Trois longues années durant lesquelles nous sommes restés avec nos questions, nombreuses à être demeurées sans réponse à la fin de la saison 1. C’est dire si l’on attendait beaucoup de cette deuxième saison ! Et là… quelle déception !