Monthly Archives: avril 2016

Critique : Blind Sun, de Joyce A. Nashawati

Avec son esthétique ultra-léchée et son pitch d’anticipation prometteur Blind Sun, premier long métrage de la franco greque Joyce A. Nashawati était plein de promesses. Mais si la jeune femme manie la caméra avec habilité, son scénario s’enlise malheureusement dans une succession de clichés.

Critique : A Bigger Splash, de Luca Guadagnino

Certains films appartiennent totalement à leur époque. La Piscine de Jacques Deray est un classique dont l’aura tient encore aujourd’hui grâce à la présence magnétique de Romy Schneider et d’Alain Delon. Luca Guadagnino (Amore) est sans doute un grand fan de ce long métrage dont il s’amuse clairement a reprendre certains plans. Mais en le transposant de nos jours, ce qui faisait le sel et le charme du film originel s’est dissout dans le chlore de la piscine…

Divergente 3 : au-delà du mur, de Robert Schwentke

Plus les épisodes passent et plus l’intérêt pour la saga Divergente se délite. Ce numéro 3, divisé en deux comme le veut désormais la tradition young adult « pour toujours plus de billets verts », était pourtant plein de promesses sur le papier. Après les rebondissements de la fin de l’épisode précédent, on attendait avec une certaine impatience la découverte du monde derrière le mur. Hélas, même si repousser les limites d’un univers est toujours une expérience exaltante, ici le scénario se contente de déplacer les rapports de force sans jamais réinventer son monde.

Critique : Demolition, de Jean-Marc Vallée

Après Dallas Buyers Club, brûlot anti-système et ode à la rage de vivre, Jean-Marc Vallée explore les conséquences d’un deuil sur un jeune cadre dynamique. Les premières minutes du film seront les dernières de son épouse. L’onde de choc vient de commencer.