Category Archives: Chroniques

© SND/ La La Land

Critique : La La Land, de Damien Chazelle

Il y a des films qui sont des évidences. Et il suffit d’une scène à La La Land pour s’annoncer comme une grande oeuvre fiévreuse et enchantée. Sur une autoroute embouteillée de Los Angeles par une chaude journée hivernale, des gens se mettent à danser et à chanter dans des tenues colorées. La séquence semble tout droit sorti d’un film de Jacques Demi. C’est virtuose tout en sentant la sueur et la bonne humeur. Mais c’est surtout une merveilleuse façon d’introduire cette comédie musicale qui fait le lien entre le passé et le présent. 

©  A Monster Calls A.I.E /Quim Vives

Critique : Quelques minutes après minuit, de Juan Antonio Bayona

Comment supporter un deuil quand on est un enfant ? C’est à cette question délicate qu’à voulu répondre Shiobhan Dowd, auteur jeunesse britannique, qui était en train de mourir d’un cancer. Elle a donc eu l’idée de ce jeune garçon qui doit faire face à la maladie de sa mère et qui se réfugie dans un monde imaginaire pour fuir en apparence la réalité. Le résultat est un conte mi tragique mi fantastique dont le scénario à été écrit par Patrick Ness, l’auteur de la trilogie Le Chaos en marche (dont on attend l’adaptation prochainement).

© Sony Pictures Releasing France

Critique : Passagers, de Morten Tyldum

L’espace est le nouvel espace de jeux des cinéastes. Le développement des compétences techniques et le succès de Gravity expliquent en partie cet engouement. Mais c’est aussi parce que l’espace est comme dans la vraie vie un nouvel eldorado, regorgeant de possibilités narratives innovantes. Avec Passengers, Morten Tyldum (Imitation Game) imagine un vaisseau spatial en transit dans l’espace vers une lointaine planète. Pour une raison inconnue, deux passagers sont réveillés 90 ans trop tôt de leur sommeil artificiel, les condamnant à veiller et mourir seuls sur ce vaisseau.

© 2016 TOHO CO., LTD. / CoMix Wave Films Inc. / KADOKAWA CORPORATION / East Japan Marketing & Communications,Inc. / AMUSE INC. / voque ting co.,ltd. / Lawson HMV Entertainment, Inc

Critique : Your name, de Makoto Shinkai

Véritable phénomène au Japon, Your name arrive en France auréolé d’une excellente réputation. Déjà annoncé comme le nouveau Miyazaki (en même temps, on dit toujours ça quand un réalisateur japonais a la chance de voir son long métrage sortir en France…), Makoto Shinkai mélange onirisme, mystère et catastrophe naturelle dans une histoire d’amour exaltée. C’est intense, dramatique, fleur bleue et mémoriel… bref Your Name est totalement japonais et on adore ça !

MBTS_2354.CR2

Critique : Manchester by the Sea, de Kenneth Lonergan

Si le nom de Kenneth Lonergan ne vous dit rien c’est normal. Seuls quelques cinéphiles assidus ont pu découvrir Tu peux compter sur moi et surtout Margaret avec Anna Paquin, disponibles uniquement en VOD. Mais avec son troisième film, il ne devrait plus rester un illustre inconnu. Il suffit de quelques minutes à Manchester by the Sea pour nous happer dans son univers narratif subtil. Il ne faut surtout pas manquer ce drame bouleversant au risque de passer à côté d’un des meilleurs films de 2016.

jonathan-olley

Critique : Rogue One, de Gareth Edwards

Lorsque que Star Wars a été racheté par Disney, on savait que la célèbre franchise s’apprêtait à connaître une nouvelle vie. D’abord avec la réalisation d’une suite directe dont le premier volet, Le Réveil de la Force réalisé par J.J. Abrams, est sorti à Noël 2015. Mais aussi avec la mise en place d’un univers étendu, autrement dit avec la sortie de films situés dans le monde de Star Wars mais explorant des histoires inédites et périphériques au canon originel. Rogue One est le premier spin off à se lancer dans l’arène intergalactique. Nous a-t-il convaincu ? A moitié.

Copyright 2016 Sony Pictures Releasing GmbH

Critique : Premier contact, de Dennis Villeneuve

Avant de s’attaquer à la suite du cultissime Blade Runner, Dennis Villeneuve (Sicario, Prisoners) s’est essayé à la science-fiction avec Premier contact (Arrival en V.O.). Clairement plus connecté à la métaphysique (un mélange entre Rencontre du troisième type et Interstellar) que carburant à l’action spectaculaire type Independance Day, cette adaptation du roman de L’Histoire de ta vie de Ted Chiang est une petite pépite. Décidément l’espace inspire les cinéastes et c’est tant mieux !

© Warner Bros France / Les Animaux Fantastiques

Critique : Les Animaux Fantastiques, de David Yates

La pression a dû être énorme. Au lieu de tricoter une suite aux aventures d’Harry Potter*, J.K. Rowling, certainement vivement encouragée par Warner Bros, a décidé de continuer à développer l’univers magique qu’elle a imaginé dans une sorte de spin off/prequel situé dans les années 30 aux États-Unis. Ici pas l’ombre d’un sorcier à lunettes mais un certain Norbert Dragonneau amateur de créatures fabuleuses. Vous pouvez respirer car la magie de J.K. Rowling est intacte.

© Ritaproductions / Ma Vie de courgette

Critique : Ma vie de courgette, de Claude Barras

Pourquoi avoir opté pour du cinéma d’animation pour porter à l’écran le roman de…Tout simplement car ce monde d’expression a ce supplément d’âme par rapport au cinéma traditionnel. Une petite subtilité qui sied parfaitement à cette histoire racontée à hauteur d’enfants.

©Warner Bros / Mr Wolff

Critique : Mr Wolff, de Gavin O’Connor

Ben Affleck est très occupé. D’un côté,  il s’active derrière la caméra (on attend avec impatience son hommage au film noir Live by Night en janvier 2017) et de l’autre il doit répondre à ses différents engagements au DCverse (The Batman, Justice League, Suicide Squad…). Mais entre deux enfilages de costumes, il a pris le temps de jouer dans Mr Wolff, un  thriller à rebondissements signé Gavin O’Connor (Janet Got a Gun, Warrior, la série The Americans).