Critique : Le Labyrinthe : la Terre brûlée, de Wes Ball

Le miracle n’aura pas eu lieu. Après un premier épisode  peu inspiré, Wes Ball (qui s’est fait remarqué en réalisant un court métrage d’animation apocalyptique, Ruin) repasse derrière la caméra pour adapter le deuxième tome des aventures de Thomas et ses copains. Enfin sortis du labyrinthe, nos amis vont vite découvrir que le monde réel n’est guère plus rassurant. WICKED continue inlassablement de les traquer. Et nous ? On s’ennuie ferme.

Car cette Terre brûlée se revendique clairement plus comme un jeu vidéo grandeur nature que comme un long métrage original. Le résultat est un concentré d’adrénaline et d’action, plus ou moins spectaculaire, ne laissant aucune place à la psychologie des personnages. Si seulement, les scènes d’action étaient un minimum créatives ou même barrées à la Mad Max. Mais non, le scénario se contente d’accumuler tous les clichés vus et revus dans des milliers de films (des zombies, des éclairs, une vitre qui se fendille…).

En plus comme la majorité des personnages ont trois lignes de textes, on se fout bien de savoir s’il vont mourir ou pas. Et je ne parle pas de l’intrigue, toujours capillotractée et pas toujours très lisible pour ceux qui n’ont pas lu les romans…

Allez, j’ai tout de même trouvé un bon point dans ce maelström apocalyptique : Dylan O’Brian qui est quasiment de tous les plans et donc porte le film sur ses seules épaules tellement ses camarades sont insignifiants. L’autre bonne surprise s’appelle Brenda (Rosa Salazar vu dans Divergente 2 ), seul personnage à sortir du cadre insipide de l’écriture des personnages. Ouf, l’honneur est sauf.

Marianne

Le film en bref : Zéro originalité pour ce long métrage qui se contente d’enchaîner les scènes de bravoure au détriment du développement des personnages. Si encore l’intrigue tenait à peu près la route… Reste une poignée de jeunes acteurs sympathiques.

Photo :© 2015 Twentieth Century Fox

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *