Critique : Les Gardiens de la Galaxie, de James Gunn

Avec Les Gardiens de la Galaxie, Marvel étonne. Dans le bon sens du terme. En misant sur des personnages peu connus de son catalogue, la boîte à idées prenait pourtant de gros risques. Car outre son problème de notoriété, cette bande de misfits compte tout de même dans ses membres un raton-laveur (Pardon Rocket…) qui aime les armes à feu et un arbre qui parle. Mais James Gunn est un malin.

Il a décidé de ne pas se prendre au sérieux. Ici fini l’univers cohérent instauré par les autres films Marvel. Libéré de ce carcan narratif, James Gunn s’amuse avec des dialogues qui font mouche, un bestiaire de l’espace azimuté et une technologie volontairement rétro. Les gardiens de la Galaxie n’ont pas des milliers de gadgets, ils préfèrent les poings et les guns.

D’ailleurs Les Gardiens de la Galaxie n’est pas un film de super-héros au sens traditionnel du terme. C’est plus un space opera revendiqué qui puise, fièrement, son inspiration dans les grands films de divertissement des années 70 et 80 (Les Aventuriers de l’Arche perdue et Star Wars en tête). D’ailleurs le personnage de Peter Quills/Star Lord (Chris Pratt qui pourrait bien être the next big thing s’il gère bien sa carrière) fait furieusement pensé à une version  XXIe siècle de Han Solo.

Mais la meilleure idée du film tient en un mot : la musique. En plus d’être pétillante, la bande originale est l’un des piliers de cette histoire. Le walkman de Peter Quills sert de doudou existentiel. Planant.

Pour le scénario par contre, vous vous en doutez, rien de neuf sous le soleil. Nos anti-héros doivent sauver l’univers contre un méchant mégalomane. On a déjà vu ça quelque part non ? Mais en fait on s’en fout. Non James Gunn s’en fout, cette histoire d’orbe surpuissant n’est qu’un prétexte pour réunir nos amis et les mettre dans les situations les plus folles. Et les personnages sont suffisamment bien construits pour nous faire rire et nous émouvoir en même temps.

Les Gardiens de la Galaxie est-il le meilleur film de Marvel ? Jusqu’à présent,  je dirais certainement. Mais c’est surtout un vrai feel good movie comme on n’en avait pas vu depuis longtemps.

Vivement la suite !

 Marianne

Photo : © The Walt Disney Company France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *