Critique : l’Etrange Couleur des larmes de ton corps, d’Hélène Cattet et Bruno Forzani

Vous aimez les polars bien intrigants ? Vous n’êtes pas contre un bon petit slasher de temps en temps ? Vous avez un vrai faible pour l’Art nouveau ? Cela ne suffira pas pour que vous appréciiez l’Etrange Couleur des larmes de ton corps. Il faudra également que vous soyez un grand amateur de films expérimentaux.

Entre la très belle affiche et l’inquiétante étrangeté du titre, le film de Cattet et Forzani exerce un attrait irrésistible, proche du chant des sirènes. Chant qui se transforme en stridence tout au long de la projection avec une bande-son plutôt pénible, il faut bien l’avouer. Mais c’est fait pour. On vous l’a dit, c’est expérimental. Pour pénétrer dans cet univers angoissant, l’image est un biais plus facile : formidables couleurs kaléidoscopiques, images contrastées, passage de flamboyances éblouissantes au noir et blanc… « Le film est comme un Rubik’s Cube, un jeu de miroirs », soulignait Bruno Forzani dans un entretien accordé au quotidien Libération.

Tout cela pour quoi me direz-vous ? Pour raconter l’histoire d’un type qui rentre chez lui et s’aperçoit que sa femme a disparu de leur appartement fermé de l’intérieur. Il enquête dans un aussi labyrinthique que somptueux immeuble Art nouveau. Il fait d’étranges rencontres. Il écoute de curieuses histoires. Au final, le spectateur qui a bien voulu se prêter à l’exercice sera récompensé par une solution tout à fait maligne à cette énigme de chambre close. Et comprendra l’effroyable signification du titre.

Dommage que ce film soit d’abord cela : un exercice difficile et élitiste. Certes on éprouve des sensations fortes et des émotions puissantes, mais on s’ennuie ferme aussi quand on perd le fil à trop se casser les dents sur le puzzle sensoriel proposé par les auteurs. Une plus grande lisibilité narrative et des personnages plus attachants auraient renforcé l’inquiétante expérience qu’est l’Etrange Couleur des larmes de ton corps.

Laurence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *