Critique : Lou ! Journal infime, de Julien Neel

Adapter une BD est un art délicat. Même quand c’est l’auteur de la BD en question qui s’y colle. A première vue,  l’univers coloré et décalé de l’oeuvre originale ne paraît pas facilement transposable. Alors comment la petite héroïne de Julien Neel passe-t-elle le cap du septième art ?  Bien… mais avec quelques failles.

On commence par les points positifs. Sans aucun doute Lou ! est un film créatif, la reconstitution de cette ville fantasmagorique, les costumes bariolés, le chat malin, les personnages haut en couleur, rien ne manque à l’appel. Le sens du graphisme de Julien Neel semble s’être naturellement échappé des cases de papier. Le lecteur sera également ravi de retrouver en version live les grands moments de la vie de la petite blondinette. On rit souvent devant les péripéties de tous ces personnages aussi malhabiles et attachants que dans la BD.

Question narration, Julien Neel est moins à l’aise. Normal les contraintes gaguesques de la planche de BD sont difficilement exportables au cinéma. Même si le film suit un fil directeur solide, le spectateur n’échappe pas à l’effet succession de saynètes. Et puis, si dans la BD le ton subtil mélangeant bonne humeur, mélancolie et étrangeté fonctionne à merveille, à l’écran cette folie devient un peu plus bancale.

Mais le principal problème vient du jeu des jeunes acteurs. Si Lola Lasseron possède le charme suffisant pour incarner la petite blondinette futée, ce n’est pas le cas de tous ses potes. Certains récitent plus qu’ils ne jouent gâchant un peu le plaisir de la reconstitution.

Heureusement ce n’est pas le cas des adultes, tous méconnaissables, qui livrent de vraies prestations farfelues et échevelées. Ludivine Sagnier, Nathalie Baye ou encore Kyan Khojandi campent de vrais héros de cinéma, toujours justes. Et ça c’est déjà une raison suffisante pour faire une danse de la joie.

Marianne

Photo : © Emmanuelle Jacobson-Roques pour Movemovie et Mother Production

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *