Critique : Mémoires de jeunesse, de James Kent

Il y a des films qu’on voudrait aimer plus tant on sent que la démarche qui les anime est sincère et juste. Mémoires de jeunesse, adapté du roman autobiographique du même nom de Vera Brittain en est le parfait exemple.

Mélodrame ? Dès les premières images, on en est sûr, Mémoires de jeunesse est un mélodrame bardé de romantisme qui va nous briser le cœur. Ces jeunes acteurs, Alicia Vikander (Ex-Machina), Kit Harington (le John Snow de Game of Thrones, vu aussi dans Pompéi) et Taron Egerton (Kingsman) sont tous des futures stars en devenir. Il ne reste plus qu’à se laisser porter.

Devoir de mémoire. Mais c’était mal connaître l’œuvre dont le film est adapté. Vera Brittain s’attache à retranscrire méthodiquement les faits qu’elle a traversés. Contrairement à beaucoup de films et de livres, ce n’est pas la petite histoire qui est importante mais au contraire c’est la Grande. Mémoires de jeunesse n’est pas un drame romantique, malgré ses séquences élégiaques un peu forcées. Non c’est un drame tout court qui a une vocation politique et historique : rendre hommage à la génération perdue de la Première Guerre mondiale.

L’art de la guerre. Sur le front, les corps s’entassent inexorablement tandis que la jeune femme reconvertie en infirmière assiste impuissante à la mort de ceux qu’elle aime. Le film est émouvant mais il passe à côté de son vrai sujet : la transformation d’une jeune femme en artiste. Surtout à une époque où la gente féminine était juste autorisée à faire la conversation dans le salon…

Au final, Mémoires de jeunesse reste un téléfilm historique honnète de la BBC porté par d’excellents acteurs.

Marianne

Le film en bref : Une adaptation un peu trop classique du roman de Vera Brittain. Un devoir de mémoire nécessaire mais qui peine à transcender l’écran malgré les bonnes prestations de Alicia Vikander et Kit Harrington.

Photo : © Mars Distribution

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *