Critique : Paranormal Activity : The Marked Ones, de Christopher Landon

Paranormal Activity s’est fait une réputation parmi les films fantastico-horrifiques found footage, et même si à Lost in Universes nous connaissons quelques longs métrages et séries de ce type, nous n’avions encore vu aucun opus de cette franchise. La critique ne vaut donc que pour ce spin-off.

Et c’est franchement du côté de la déception que penche la balance. Après une bonne moitié de film assez sympathique et qui présente l’originalité de se passer dans une communauté latino aux Etats-Unis (Los Angeles ?), l’enquête sur une voisine que tout le monde considère comme une bruja (une sorcière) tourne court. Les détectives amateurs foncent tête baissée dans tous les pièges qui leur sont tendus et le film droit dans le mur. Tout le monde finit par se crasher à grande vitesse contre une fin sans queue ni tête.

Dommage que Christopher Landon n’ait pas su imaginer une intrigue plus complexe. Il y avait à la base de ce Paranormal Activity : The Marked Ones une idée intéressante, un univers potentiel et toute une mythologie qui ne demandait qu’à être développée. Un raté pour le producteur Oren Peli qui avait sans conteste fait un meilleur deal avec l’excellent The Bay l’année dernière.

Laurence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *