Critique : Players, de Brad Furman

Après avoir avoir abordé le genre polar dans la Défense Lincoln avec l’excellent Matthew McConaughey, Brad Furman s’est attaqué avec talent au genre « malin, malin à demi » avec le film d’arnaque Players. Il y fait s’affronter un génial élève de Princeton, Richie Furst (Justin Timberlake, Time Out) et Ivan Block (Ben Affleck, A la Merveille) autour du thème des (très) gros sous générés par un site en ligne de poker basé au Costa Rica. Ajoutez à cela la toujours magique Gemma Arterton (Hansel et Gretel : Witches Hunters,bientôt dans Byzantium), les casinos, l’atmosphère poisseuse de la corruption, un agent du FBI (Anthony Mackie, Gangster Squad) exaspéré par son impuissance… vous obtenez un film d’arnaque qui, sans être génial, respecte les codes du genre, et réussit là où le décevant Insaisissable a échoué cet été.

Le titre anglais Players n’est pas d’origine. Il exploite le fait qu’un player est un joueur mais aussi en argot quelqu’un qui est partie prenante d’un trafic. Le titre américain est en fait Runner, Runner, qui lui joue avec l’idée de courir (to run) et celle de diriger un business. Et c’est un business d’envergure que contrôle Ivan Block. Quand le boss fait au jeune étudiant une offre qu’il ne peut refuser, il lui présente sur un plateau la grande vie, sorte de Las Vegas sur Costa Rica. Au lieu de retourner sagement aux USA pour reprendre ses études, Richie se laisse fasciner par les paillettes et les millions de dollars. Avant de commencer à s’enfoncer dans les tréfonds glauques des marigots pleins de crocodiles qui menacent de le dévorer à chaque pas… Richie est sympathique mais le cynique Ivan Block a beau être ce qu’il est, il est incarné avec un tel brio par Ben Affleck qu’on ne peut s’empêcher d’avoir un (grand) faible pour lui. Une prestation aussi élégante que cruelle qui justifie d’aller voir Players. De quoi patienter en attendant d’admirer (forcément) l’acteur dans Batman vs Superman…

Laurence

A noter que Leornado Di Caprio (Gatsby le Magnifique) est l’un des producteurs de Players.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *