Critique série : Broadchurch

Quand la BBC décide de tourner son propre The Killing, cela donne Broadchurch. Après l’assassinat brutal d’un petit garçon, deux flics sont amenés à radioscoper tous les sales secrets d’une petite station balnéaire. Les fausses pistes se succèdent, les révélations s’enchaînent, les rumeurs de pédophilie s’envolent…

David Tennant (le plus sexy Doctor Who de tous les temps) joue les célibataires dévasté par une tragédie personnelle tandis que l’excellente Olivia Colman interprète sa partenaire posée, angoissée de ne plus reconnaître sa propre ville.

Malgré tout moins glauque que le récent Southcliff dans lequel un journaliste dissèque les raisons d’un massacre dans sa ville natale, Broadchurch réunit tous les ingrédients de l’excellent polar social, jusqu’au dénouement en forme de tragédie qui vous brise le coeur. Les amateurs du genre ne le rateront donc sous aucun prétexte.

Une saison 2 est prévue ainsi qu’un remake* made in USA (Retitré Graceland) où, assez curieusement, David Tennant reprendra son propre rôle. Le tournage commencera en janvier 2014 pour une diffusion sur FOX lors de la saison 2014-2015. Anna Gunn de Breaking Bad jouera sa partenaire. Egalement à l’affiche de ce Graceland, Nick Nolte en personne. Pour notre bonheur, voilà donc un autre poids lourd du grand écran qui n’hésite pas à rejoindre l’univers des séries.

Espérons juste que le scénario de Graceland saura innover et se démarquer de son homologue britannique sous peine d’être frappé par « la malédiction du déjà-vu » qui gâche tant de remakes ces derniers temps.

Laurence

*France 2 qui a acheté les droits de diffusion de la série a annoncé qu’un remake français était également envisagé. La c’est sûr, ça va vraiment être difficile d’éviter la redite. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *