Critique : Terminator Genisys, d’Alan Taylor

Oubliez tout ce que vous pensiez savoir sur Terminator. Ce cinquième épisode réalisé par Alan Taylor (Thor, le Monde des Ténèbres) entend réinventer complètement la saga initiée par James Cameron dans les années 80. Voyage dans le temps oblige. Les scénaristes ont imaginé une nouvelle ligne temporelle. Ce qui fait de Genisys une sorte de prequel, reboot. Vous suivez ?

En fait peu importe. Car ces complications temporelles n’ont qu’une seule ambition, nous entraîner dans une nouvelle course poursuite avec des machines, toujours plus évoluées. On pourra même s’amuser de la manière dont les scénaristes balaient du revers de la main la fameuse théorie du paradoxe temporel. Rien de révolutionnaire. Si ce n’est qu’Emilia Clarke (La Daenerys de Game of Thrones) remplace Linda Hamilton et Jai Courtney (Die Hard 5, Divergente 1 et 2) a pris la place de Michael Biehn.

Le bon vieux T 800, campé par Swarzy (vu récemment dans Maggie) est lui toujours fidèle au poste. Et nous arrache même plusieurs sourires avec sa nouvelle réplique culte :  » I’m old but I’m not obsolete « .

Les références à la saga raviront sans doute les fans de la série. Mais le fan service a ses limites quand il s’agit d’écrire un bon script. Cela doit être la cerise sur le gâteau et non pas être le principal moteur de l’histoire. Par contre, il est amusant de remarquer que 30 ans plus tard, la thématique inventée par James Cameron est plus que jamais d’actualité. A l’époque personne n’aurai pu prévoir l’engouement pour internet et les smartphones. Le film de 2015 en profite pour se moquer de notre dépendance aux nouvelles technologies.

Grâce à tous ces petits détails, Terminator Genisys n’est donc pas un si mauvais film. C’est même une sorte de plaisir coupable. Mais son problème principal, c’est qu’il ne sert pas à grand chose. Après tout, on ne fait que nous raconter, encore et toujours, la même histoire. Le but des studios est limpide : ouvrir les champs de la narration pour construire une nouvelle franchise (on parle déjà de suites et même d’une éventuelle nouvelle série). Franchement, on préfèrerait qu’ils dépensent leur argent pour trouver de nouvelles idées…

Marianne

Photo : © 2015 Paramount Pictures

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *