Critique : The Spectacular Now, de James Ponsoldt

Shailene Woodley, Miles Teller (tous les deux bientôt dans Divergente), Brie Larson (Don Jon)… ces noms ne vous disent peut-être rien et pourtant ils sont déjà considérés comme la relève hollywoodienne. Dans The Spectacular Now qui a fait sensation lors du dernier Festival de Sundance, ces trois jeunes pousses jouent au triangle amoureux. Pas de panique. James Ponsoldt ne fait pas partie de ces réalisateurs de studio qui ont une vision basique du Teen Moovie. Avant d’être un film d’ados, The Spectacular Now est surtout une chronique sensible sur cet âge délicat.

L’amour n’est même pas la thématique principale. Le film évoque surtout le passage à l’âge adulte. Et pour ce faire, il faudra se débarrasser du carcan familial. Parents trop protecteurs ou au contraire démissionnaires, dans les deux cas le fardeau est lourd pour les épaules de nos adolescents. Ajoutez pour le héros, Sutter, un léger problème avec l’alcool et vous aurez compris que The Spectacular Now ne joue pas dans la même cour que Hit Girls et autres Projet X.

James Ponsoldt préfère l’authenticité. Ses héros sont à peine maquillés, affichent quelques formes et des boutons. Bref ce sont des êtres humains qui nous ressemblent, à des années-lumière des prototypes habituels du cinéma américain. Sa mise en scène affiche aussi une certaine forme de naturalisme, laissant la part belle à une lumière naturelle omniprésente.

Le film suit par contre une trame balisée, avec une relation amoureuse touchante et compliquée que l’on a déjà vue des centaines de fois. Mais le mélange de mélancolie et d’espoir qui se dégage du film est tellement bien dosé qu’il serait dommage de passer à côté.

Marianne

L’info en plus :  Un petit remerciement s’impose. James Ponsoldt est le premier réalisateur, depuis des lustres, à confier enfin un autre rôle à Kyle Chandler (le Loup de Wall Street) que celui de l’éternel G-Man. Dans The Spectacular Now, il n’est ni un militaire, ni un shérif, ni un agent de la C.I.A. ou du F.B.I. Ouf !

The Spectacular Now tente de répondre à sa façon bien à lui au problème que tout un chacun doit résoudre un jour ou l’autre : pourquoi diable vouloir quitter l’adolescence pour avancer dans l’ennuyeux monde adulte ? Et surtout en s’inspirant de quels modèles ? Prof de maths désemparé, père absent, mère débordée, soeur rangée, premières amours traîtresses… Leurs mondes semblent tout sauf fantastiques au jeune héros. Qui délaye l’inévitable confrontation dans les vapeurs de l’alcool.

Mais quand la réalité s’en mêle et que les choix deviennent inéluctables, James Ponsoldt lui offre une réponse en forme de jeunesse américaine. Il le guide avec sensibilité et l’amène à réaliser que même si la fille qu’il emmène au bal n’est pas la plus canon du lycée, l’âge adulte n’est pas à fuir mais à construire. Et que le formidable est là, à portée de courage. Une variation singulière autour d’un thème rebattu, à ne pas manquer.

Laurence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *