Documentaire : Week-end of a Champion, de Roman Polanski et Frank Simon

En 1971, Roman Polanski, fan de sport automobile, a filmé tout un week-end de courses en compagnie de son ami Jacky Stewart. Stewart est alors champion du monde de Formule 1. Beltoise, Pescarolo, Cevert, Jacky Ixx règnent sur les circuits. Grace de Monaco est glorieuse, Caroline a dix ans, Ringo Star est jeune et le mondes des courses une arène ultra-dangereuse. Plus qu’unn documentaire Week-end of a Champion est un film à suspense en forme de machine à remonter le temps.

Lors du Grand Prix de Monaco cette année-là, Polanski a eu un accès privilégié à Stewart pendant trois jours, sur le circuit et aussi en dehors de celui-ci. La dominante ? Le pilote a perdu cinq amis il y a peu. Car ce métier est une course contre la montre et contre la mort. Et Polanski parvient à restituer cette tension incroyable, d’autant qu’il pleut sans discontinuer cette année et que la tempête menace et risque de changer le classement. Et Jacky Stewart, tout en calme, en simplicité, en talent et… en slip kangourou, touche profondément. Sa femme, sublime, est filmée par Polanski comme une nouvelle Sharon Tate.

Quarante ans plus tard, Polanski et Stewart se sont retrouvés pour commenter ce documentaire, évoquer les changements fantastiques qu’a connus la course automobile et pleurer la mort de François Cevert, le Prince, qui s’est tué dans un accident deux ans après. Polanski avoue que, comme tant d’autres, il s’est désintéressé des courses pendant longtemps tant la mort du jeune homme que tout destinait à être champion du monde l’a bouleversé.

Au final Week-end of a Champion peut être vu comme le making off de Rush, et c’est d’autant plus troublant que Chris Hemsworth est un quasi sosie de François Cevert.

Laurence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *