Exposition : Andy Wharol Unlimited au Musée d’Art Moderne

2015 s’est achevée sans que vous ayez eu le temps d’aller voir l’exposition consacrée à Andy Warhol ? N’attendez plus pour vous plonger l’espace d’une visite au sein de l’univers du roi du Pop Art. C’est coloré. C’est glamour. Mais c’est également sombre. Parfois étouffant (on sait combien Warhol aimait saturer l’espace).

Multiplicité des œuvres.Vous passerez sans transition des autoportraits multicolores (variations colorées de l’image de l’artiste), à l’univers plus froid des Campbell’s Soup (motif culte de son œuvre qui fut vivement critiqué à l’époque) et de la série des chaises électriques (Electric Chairs), accrochées sur son papier peint vache. Vous admirerez sa série des fleurs (Flowers) avec lesquelles Warhol expérimenta les différents modes d’accrochage. Vous serez touché par ses portraits filmés où parfois seule une larme qui coule le long d’une joue rappelle que vous êtes face à une image animée. Émotion assurée.

Artiste en série. Mais surtout, vous serez étonné en pénétrant dans la salle des Shadows qui illustrent à merveille le thème de la répétition si cher à Warhol : pas moins de 102 toiles sérigraphiées représentant le même motif dans des couleurs différentes sont accrochées bords à bords. Ici, l’unicité de l’œuvre d’art est mise à mal. C’est gigantesque. Monumental. Et même si l’on n’est pas toujours d’accord avec la notion d’art chez Warhol, on ne peut rester indifférent à ces toiles monochromes où l’art réside presque dans le défi lui-même.

Andy Warhol Unlimited, jusqu’au 7 février 2016 au musée d’Art moderne, Paris XVIe. www.mam.paris.fr

Anne-Valérie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *