Jane Campion, présidente du jury de Cannes 2014

Quelle belle nouvelle pour commencer 2014 ! La cinéaste néo-zélandaise Jane Campion vient d’être désignée pour présider le prochain Festival de Cannes. Soit la plus prestigieuse des manifestations de cinéma mondiale. Un festival dont elle peut se targuer d’être la seule femme à avoir obtenu la Palme d’or. C’était en 1993 pour le magnifique la Leçon de piano qui réunissait Holly Hunter, Harvey Keitel et la petite Anna Paquin (oui, la future Sookie de True Blood).

Depuis ses premiers films (Two friends et Sweetie), la réalisatrice a écrit de beaux rôles de femme. Des amoureuses, souvent prisonnières de leur statut, qui rêvent de liberté. Certaines y parviennent, d’autres pas. Dans tous les cas, les histoires d’amour sont intenses (qu’elles soient charnelles comme dans In the Cut ou totalement platoniques comme dans Bright Star). La nature fait partie intégrante de son univers. Un peu comme si le décor était une composante essentielle d’une histoire et des individus qui y évoluent.

La cinéaste obtient de ses actrices une abnégation totale. De Holly Hunter à Nicole Kidman en passant par Kate Winslet et Meg Ryan… elles ont toutes livrées pour la réalisatrice une de leurs plus belles prestations.

Récemment, elle signait Top of The Lake, une série télévisée hypnotique où l’on retrouvait ses principales obsessions. Et elle a donné pour l’occasion à Elisabeth Moss (la sage Peggy de Mad Men) un rôle dont plus d’une actrice de cinéma rêverait.

Le palmarès 2014 risque bien d’avoir du tempérament et, on l’espère, une vraie sensibilité féminine.

Marianne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *