Le point sur Jack O’Connell

24 ans. Britannique. Révélé dans la série culte Skins. Jack O’Connell a été l’une des révélations de 2014. En seulement quatre films, il est passé de icône des ados à futur espoir du cinéma mondial. Les Poings contre les murs, 71 et Invincible (il a triomphé face à de nombreux prétendants pour incarner le Louis Zamperini d’Angelina Jolie) sont des films assez audacieux, que ce soit dans leur sujet ou dans leur forme, mais surtout Jack O’Connell y a livré à chaque fois une excellente performance. Il faut également ajouter à sa filmographie 300, la naissance d’un empire qui aura eu au moins le mérite d’assoir l’assise hollywoodienne du jeune comédien.Fort de ce joli parcours, Jack O’Connell a déjà un carnet de bal bien rempli. Lost in Universes fait le point sur ses différents projets. 

Money Monster de Jodie Foster

Après quelques épisodes de série télé (Orange is the New Black), Jodie Foster la réalisatrice retourne sur le grand écran avec un film assez politique. Money Monster se concentrera sur Lee Gates, un gourou de Wall Street qui prodigue des conseils de placement dans une émission de télévision populaire. Mais un jour, un spectateur floué décide de prendre le présentateur en otage en direct durant son show. Jack O’Connell sera le jeune homme en colère. Il fera face à George Clooney (Monuments Men) dans le rôle du magnat de la finance mais également à Julia Roberts (Un Été à Osage County) et à Dominic West (la série The Affair).

Tulip Fever de Justin Chatwick

Jack’Oconnell ne devrait tenir qu’un petit rôle dans ce drame signé du réalisateur de Mandela : un long chemin vers la liberté. Mais il donnera la réplique à Alicia Vikander (Le Septième Fils), Christoph Waltz (Django Unchained) ou encore Dane DeHaan (Metallica Through the Never). Tulip Fever s’intéressera au destin d’une femme mariée et de son amant qui décident de vendre des bulbes de fleurs afin de récolter de l’argent pour fuir ensemble.

The Man who Killed Don Quixote de Terry Gilliam

Avec ce projet, Jack O’Connell décroche un peu le gros lot. Pour un Anglais tourner avec l’ex-Monty Python, Terry Gilliam, c’est presque une sorte d’adoubement. Surtout que le film en question, ça fait plus de 15 ans que le réalisateur de Zero Theorem tente de le (re) monter. Le génial documentaire Lost in Mancha montrait la suite de déboires qu’avait connue la production à l’époque. Johnny Depp, Vanessa Paradis et Jean Rochefort devaient en tenir les rôles principaux. Cette nouvelle mouture accueille donc Jack O’Connell dans le rôle de Cerventès et John Hurt dans celui de Don Quixote. La production est programmée pour 2016. On croise les doigts Terry !

Section 6 de Joe Cornish

Jack O’Connell sera la tête d’affiche de ce long métrage d’espionnage signé par le cinéaste britannique Joe Cornish (Attack the Block) qui a collaboré au scénario d’Ant Man, le dernier Marvel. On y suivra la création du fameux MI6 durant la Seconde Guerre mondiale. Pour l’anecdote, Sir George Mansfield Smith-Cumming, premier directeur du MI6 aurait inspiré à Ian Fleming le personnage de M dans les romans. O’Connell jouera l’une des jeunes recrues.

Du haut de ces 24 ans le jeune acteur semble donc mener une carrière réfléchie et intéressante. Tout cela est plutôt prometteur pour les années à venir.

Marianne

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *