Le point sur les projets d’adaptation autour de Stephen King

Dire que Stephen King est l’un des auteurs contemporain les plus prolifiques de sa génération est presque un euphémisme. En presque quarante ans de carrière, on lui doit pas moins de soixante-dix œuvres littéraires (roman, suites et nouvelles comprises). Il y a bien longtemps que les studios hollywoodiens se sont emparés de son œuvre, avec plus ou moins de réussite. Shining de Stanley Kubrick, Carrie de Brian De Palma ou encore Stand By Me et Misery de Rob Reiner sont restés dans les mémoires des cinéphiles. Difficile d’en dire autant des adaptations de Cujo, Charlie ou plus récemment de Dreamcatcher

Et la collaboration fructueuse entre le cinéma et l’auteur américain n’est pas prête de s’arrêter. Un peu plus d’une dizaine de projets à des stades divers de développement sont en cours. Pour célébrer Halloween, Lost in Universes vous propose de passer un peu de temps avec le maître de l’horreur en faisant le point sur ses projets.

Remake

Difficile d’y échapper. Remettre au goût du jour des films vieux de vingt ou trente ans est le péché mignon des Américains. Certains longs métrages tirés de l’univers de Stephen King vont donner lieu à un remake. Soyons francs, l’intérêt de la chose se révèle le plus souvent limité. Surtout quand le long métrage était culte.

Le premier roman de Stephen King, Carrie, est sur le point de subir ce (mauvais ?) traitement. La mise en scène virtuose et l’ambiance ambiguë créée par De Palma à l’époque vont être difficiles à surpasser. Au rayon des bonnes nouvelles, notons tout de même la présence derrière la caméra de Kimberly Pierce (Boys Don’t Cry qui avait révélé Hilary Swank), tandis que Chloé Moretz (la Hit Girl de Kick Ass) tiendra le rôle principal. Les premières images assez classiques ne laissent hélas que très peu de doute sur l’originalité du résultat final. Verdict le 4 décembre 2013.

Un remake d’une autre des oeuvres phares de l’Américain, Simetierre, a également été envisagé avec Alexandre Aja aux commandes. Annoncé en 2011, ce projet ne semble pas être beaucoup avancé. D’autant qu’Alexandre Aja est déjà pas mal occupé avec le fils de Stephen King, Joe Hill. Le cinéaste français vient de signer l’adaptation de Horns,le premier roman de Hill avec Daniel Radcliffe dans le rôle titre.

Le Fléau devrait lui aussi faire l’objet d’une nouvelle adaptation, après celle de 1994 pour le petit écran. Avant d’être annoncé dans le rôle de Batman dans la suite des aventures de l’homme d’acier, Superman vs Batman, Ben Affleck devait s’en charger. Il a depuis cédé sa place à Scott Cooper à qui l’on doit l’excellent Crazy Heart.

Autour de Shining

Mise en image par Stanley Kubrick en 1980, l’adaptation de Shining avait créé une polémique. Si le film est  une réussite technique et visuelle de premier ordre, certains amateurs du roman reprochent au cinéaste de ne pas en avoir saisi l’âme. La suite des aventures du petit Danny Torrence mettra peut-être enfin tout le monde d’accord. Dans Dr Sleep, Danny, âgé de 40 ans, travaille dans un hospice du New Hampshire. Il utilise ses dons surnaturels pour aider les patients en phase terminale. Danny, toujours traumatisé par les événements survenus à l’hôtel Overlook, croisera le chemin de la petite Abra, elle aussi détentrice d’un « Shining » très puissant. Une lutte pour sauver la gamine mais aussi sa propre âme va alors commencer pour Danny Torrence. Le livre est disponible dans toutes les bonnes librairies depuis le 30 octobre. Même si rien d’officiel n’a encore filtré, il serait étonnant que cette suite tant attendue ne fasse pas l’objet d’une adaptation. Lost in Universes vous tient au courant dès qu’on en sait plus.

En marge de cette suite, la Warner a annoncé il y a quelques temps déjà qu’elle souhaitait développer un préquel de Shining. Intitulé Overlook Hôtel, ce projet reviendrait sûrement sur les années qui ont précédé la venue de la famille Torrence dans le sinistre Hôtel. Pas mal de meurtres sanglants en perspective… Et peut-être aurons-nous enfin la solution à l’énigme de la mystérieuse photo finale… Est-ce que cela justifie la mise en chantier de ce projet ? Difficile à dire. Glen Mazzara (showrunner de la saison 2 et 3 de The Walking Dead) a été embauché pour écrire le scénario. Pour information, sachez que Stephen King interrogé sur le sujet dans la presse américaine a semble étonné par la teneur de ce préquel. Il a évoqué l’existence d’un prologue coupé de l’édition finale du bouquin mais ignore si la Warner possède les droits. A suivre…

En séries

Il n’y a pas que le grand écran qui s’approprie le travail de Stephen King, la petite lucarne lui tend également les bras. Outre les nombreux téléfilms passés en boucle sur M6 (Ça, le Fléau, les Tommyknockers…), l’auteur fantastique a aussi inspiré des séries comme Kingdom Hospital, Dead Zone ou, plus récemment, l’excellente série Haven dont la saison 4 est actuellement en cours sur Syfy.

Cet été les Américains ont pu découvrir sur CBS l’adaptation de l’un des derniers romans du maître Under the Dome. On y suit une petite ville américaine qui se retrouve soudainement prisonnière d’un dôme mystérieux. Nul ne peut y entrer, nul ne peut en sortir. A l’intérieur comme à l’extérieur, chacun tente de comprendre ce qui se passe et de survivre. Face au succès des treize premiers épisodes, la série produite par Steven Spielberg aura une seconde saison. Rachelle LeFevre (Twilight), Britt Robertson (Secret Circle) et Mike Vogel (Bates Motel) font partie de la distribution. M6 diffusera Under the Dome à partir du 31 octobre.

Récemment, deux séries adaptés de King ont été annoncées. La première, produite par J.J. Abrams, est tirée de son dernier roman 22/11/1963qui suit un voyageur temporel tentant d’empêcher l’assassinat de Kennedy. La seconde reprend la trame de la nouvelle Le New York Times à prix très spécial. ABC a acquis les droits du pilote et Gillian Anderson (inoubliable Scully de X-Files et bientôt dans la série Crisis) pourrait en être l’héroïne. Dans cette nouvelle, une veuve répond au coup de fil de son mari mort deux ans plus tôt dans un accident d’avion.

Son œuvre-fleuve

Depuis quatre ans, c’est une lutte à rebondissements sans fin que mène Ron Howard pour adapter la saga de la Tour sombre. Cette oeuvre-fleuve qui compte huit tomes (dont le dernier est sorti en 2012) est un vrai casse-tête à financer. Il faut dire que le projet est ambitieux puisque le réalisateur souhaitait en faire trois films. Et pour patienter entre chaque film, les spectateurs auraient droit à une série télé. Plusieurs studios, effrayés par l’investissement qu’une telle adaptation nécessite, ont demandé à Ron Howard de revoir sa copie. Toutefois, dans une interview récente lors de la promotion de Rush, le cinéaste a précisé que le projet était toujours dans les tuyaux mais qu’il préférait rester discret sur son développement pour l’instant. Inutile de dire qu’à Lost in Universes on croise les doigts pour voir la Tour sombre portée à l’écran. Outre l’immense richesse des bouquins, ce serait une occasion unique de développer un mode encore inédit de narration mêlant films et série.

Son petit dernier

Sorti aux Etats-Unis en juin dernier, Joyland  signe le grand retour de Stephen King à l’horreur. Ce bouquin lancé directement en format poche venait à peine d’atteindre les étalages des librairies que son adaptation sur le grand écran était annoncé. C’est Tate Taylor, le réalisateur de La Couleur des sentiments (The Help) qui devrait s’atteler à la chose. Vendu comme un roman de gare (comme The Colorado Kid), Joyland plonge le lecteur en 1973 dans une petite ville de Caroline du Nord. On y suit le destin d’un étudiant travaillant dans le parc d’attractions local. Un horrible meurtre y a été commis. Mystère, fantôme et carnaval macabre seront au rendez-vous. Pour l’instant la date de sortie du livre en France n’a pas encore été annoncée.

Ses nouvelles

Plusieurs nouvelles du prolifique auteur sont également en cours d’adaptation. La première à voir le jour devrait être Un Bon Ménage (A Good Marriage). Dans cette nouvelle de 2010, une femme découvre soudainement l’horrible double vie menée par son mari. Joan Allen (Pleasantville, la saga Jason Bourne), Antony LaPaglia (FBI Portés disparus) et Kristen Connolly (House of Cards) ont décroché les rôles principaux.

Le cinéaste Tom Holland, déjà familier avec l’oeuvre du King puisqu’on lui doit l’adaptation de la Peau sur les os ou encore la mini-série les Langoliers, devrait mettre en scène la nouvelle la Tribu des 10 plombes (The Ten O’Clock People). Chris Evans (Captain America, Snowpiercer) est en discussion pour prendre le rôle principal, celui d’un homme d’affaires qui tente d’arrêter de fumer, mais qui découvre un jour horrifié que plusieurs des hauts dirigeants de sa société sont en réalité des monstres ayant pris apparence humaine.

Marianne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *