L’exposition Game of Thrones : un événement haut en couleur

Oyez, oyez ! Braves fans de Game of Thrones, Gothers de toutes les maisons, l’heure de la grand-messe a sonné. L’exposition tant attendue est enfin passée par la Capitale. Compte rendu d’un événement pas comme les autres.

Au Carrousel du Louvre, vous avez pu – si vous faisiez partie des rares élus – révérer l’épée de Jon Snow ou celle de la Montagne, vénérer l’armure de Stanley Barathéon ou la couronne de Joffrey, reculer d’horreur en voyant l’arbalète avec laquelle ce dernier jouait dans sa chambre à des jeux cruels, vous extasier devant les masques en os des sauvageons ou devant ceux des fils de la Harpie , vous pâmer devant la robe de mariage de Margery ou celle de Cersei…

Vous pouviez même vous recueillir devant les saintes reliques parmi les saintes reliques : le main en or de Jamie, le collier de Margery et l’une des robes de Sansa, toute de satin et de fourrure blanche. C’est un privilège que nombre de fans vous envieront puisque ces costumes et accessoires n’ont été présentés qu’à Paris.

Du côté des attractions interactives, il y avait de quoi faire fonctionner votre imaginaire. Les plus courageux ont eu l’occasion de faire face au souffle du dragon. D’autres se sont transformés en marcheur blanc. Certains,  sacrilège suprême, ont même osé s’asseoir sur le Trône de Fer.  Pour un tel outrage, ils ont été condamnés à escalader le grand mur du Nord via l’Oculus Rift, punition vertigineuse et impressionnante en 3D.

Laurence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *