Livre : Le Livre des Baltimore, de Joël Dicker

Dans le Livre des Baltimore, on retrouve Marcus Goldman, héros de La Vérité sur l’affaire Harry Québert, un écrivain à succès donc, qui décide de quitter New York pour s’installer en Floride et écrire un roman sur l’histoire de sa famille. Ou plus précisément sur les deux clans qui la composent : les Goldman de Baltimore, les nantis à qui tout réussit, à qui la vie sourit, et les Goldman de Montclair (dont est issu Marcus), les parents pauvres des précédents, une famille modeste d’Américains moyens.

Un conteur talentueux. Joël Dicker sait raconter les histoires. Il le fait même très bien avec une grande maîtrise du récit. Le style est simple. La lecture aisée. Le rythme soutenu avec d’incessants allers-retours entre passé et présent qui maintiennent la curiosité éveillée (même si la chronologie est parfois un peu compliquée).

Un page-turner efficace. Parce que tout le talent de Joël Dicker est là. Comme dans son précédent roman, il joue avec le suspens et les nerfs du lecteur. Et ce dès les premières lignes :le Drame est évoqué immédiatement (notez bien la majuscule qui rajoute une petite dose de solennité et un soupçon de mystère) ; tous les événements se situent soit avant, soit après le Drame, point de repère et point de rupture du récit. Il y aura un avant et un après mais rien ne sera plus jamais pareil. Dès lors l’attention du lecteur est captée, la proie ferrée. On sait qu’il va se passer quelque chose de terrible. Mais quoi ? Quand ? Où ? Pourquoi ? Et surtout comment ? Comment les Goldman, qui ont tout, l’amour, l’argent, le bonheur, la réussite, la gloire peuvent en arriver au Drame ? Et c’est bien parce que vous voudrez savoir que vous ne quitterez plus ce roman.

Anne-Valérie

Le livre en bref : Si vous avez aimé La Vérité sur l’affaire Harry Québert, vous aimerez Le Livre des Baltimore, un roman efficace, plein de rebondissements, qui vous tient en haleine du début jusqu’à la fin.

 Le Livre des Baltimore, de Joël Dicker, aux éditions de Fallois, 450 pages, 22 €.

Photo : ©Les éditions de Fallois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *