Série : Les Revenants, saison 2

Il nous aura fallu patienter trois années avant le retour des Revenants sur Canal Plus. Trois longues années durant lesquelles nous sommes restés avec nos questions, nombreuses à être demeurées sans réponse à la fin de la saison 1. C’est dire si l’on attendait beaucoup de cette deuxième saison ! Et là… quelle déception !

Bien sûr, c’est avec plaisir que nous avons retrouvé cette atmosphère, entre fantastique et réel, comparable à aucune autre série française. L’étrangeté des lieux, des personnages, de cette petite musique lancinante aux notes hypnothiques et ensorcelantes.

Mais voilà, ça n’a pas suffit. Et ce qui restera de cette deuxième saison c’est la complexité de sa narration. Toujours plus de mystères. Toujours plus de personnages. Toujours plus de questions… et peu de réponses. On se retrouve, comme ce village, noyé sous les flots non pas du barrage mais d’intrigues dont on ne parvient pas à déméler les fils. Qui est qui ? Qui est vivant ? Qui est un Revenant ? Le scénario s’enlise. Et nous avec. Le rythme est lent à l’image de la façon dont se déplacent les Revenants. On finit même par s’ennuyer. Car le problème également, c’est que l’on ne parvient pas à s’attacher aux personnages. Il n’y a pas d’empathie, ni plus de sympathie, que ce soit pour les Revenants ou les vivants.

La saison 1 des Revenants avait le mérite de l’originalité, de la nouveauté. La saison 2 ne pouvait evidemment pas bénéficier de cet effet de (bonne) surprise. On attendait au minimum qu’elle poursuive sur la même lancée. On avait suffisamment patienté pour ça. Trop sans aucun doute, ce qui nous a rendu d’autant plus exigeants.

Anne-Valérie.


Photo : © Jean-Claude Lother / Haut et Court / Canal+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *