Séries Mania 2016 : Section Zéro, de Olivier Marchal

A l’occasion de la 7e édition du Festival Séries Mania qui se tient jusqu’au 24 avril au Forum des images et à l’UGC des Halles, Lost in Universes vous présente chaque jour sur un show de la sélection. Aujourd’hui, on revient sur Section Zéro, la série post apocalyptique d’Olivier Marchal et Laurent Guillaume.

De quoi ça parle ? 2024. Les Etats endettés ont renoncé à leur souveraineté au profit de multinationales. Prométhée, l’une des plus puissantes et dangereuses d’entre elles, ne cesse d’amplifier son influence sur la Fédérération. Ces dirigeants souhaitent notamment remplacer la police par une milice armée et robotisée. Sirius, un flic idéaliste, et ses coéquipiers vont se battre pour empêcher la fin du monde qu’ils ont connu en formant la Section Zéro.

Premières impressions : Une série d’anticipation française dirigée par Olivier Marchal ? A Lost in Universes, on attendait ça avec impatience. Dès la scène d’ouverture , Marchal pose le décor : Section Zéro se situe dans un futur triste et violent dans lequel seul une poignée d’hommes ont encore conservé quelques illusions. Si on trouve dès ce premier épisode quelques références évidentes à d’autres films de science-fiction (Blade Runner), Olivier Marchal et Laurent Guillaume réussissent à imposer un univers visuel étonnant. Les décors en ruine, les flics en cuir, les monstres méca, le rythme du montage…  Section Zéro s’impose comme une série moderne. Son plus ? Comme toujours chez Olivier Marchal, on trouve des personnages forts auxquels on s’attache immédiatement.

L’info en plus : Le tournage de Séction Zéro s’est déroulé durant cinq mois en Bulgarie. Cela donne à la série une dimension particulière, dans des décors spectaculaires. Des grandes productions hollywoodiennes ont d’ailleurs été tournées là-bas comme 300, Expendables, ou encore la série Spartacus.

Section Zero © Simon Varsano EUROPACORP CANAL+

Où peut-on la voir ? Section Zéro est en cours de diffusion sur Canal +. Les audiences étant plutôt encourageantes, une saison 2 semble sur la bonne voie.

Marianne

Photo : © Simon Varsano / EUROPACORP / CANAL+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *