Séries Mania 2017 : Seven Types of Ambiguity, de Tony Ayres

Séries Mania Saison 8, c’est parti. Le festival organisé par le Forum des images propose jusqu’au 23 avril de découvrir sur grand écran une large sélection de fictions en provenance du monde entier. Chaque jour, Lost in Universes revient sur un show de la sélection. Aujourd’hui on vous parle de Seven Type of Ambiguity, une série australienne signée Tony Ayres. 

De quoi ça parle ? Un jour Sam sept ans disparaît après une sortie scolaire. Il est retrouvé quelques heures plus tard sain et sauf mais le mystère de sa disparition reste entier. Et sa résolution va entraîner dans la tourmente de nombreux personnages.

Premières impressions. Seven Types of Ambiguity n’est pas un polar. Pourtant son mystère central se révèle vite aussi palpitant que n’importe quelle intrigue de roman policier à tiroir. Le principe de consacrer à chaque personnage un épisode est particulièrement efficace car il nous entraîne sur différentes versions d’une même réalité. Ce type de narration permet aussi d’explorer avec minutie la psychologie de chacun des personnages, en seulement 2 épisodes ce show nous a déjà bouleversé. On a qu’une hâte, découvrir la suite. Le casting fait évidemment beaucoup dans la réussite de ce projet. L’acteur australien Hugo Weaving, que les geeks connaissent surtout pour ses rôles dans le Seigneur des Anneaux (Elrond) et Matrix (Agent Smith), Xavier Samuel (vu dans Twilight) ou encore Susie Porter (Underbelly) et Leeanna Walsman (Band of Brother) impressionnent. Et si vous étiez ado dans les années 90, l’acteur qui joue Joe, le père du petit Sam, devrait vous rappeler quelque chose. Il s’agit d’Alex Dimitriade, qui jouait le rôle principal de la série Hartley, cœur à vif.

L’info en plus : Tony Ayres, le créateur du show, avait déjà été à l’œuvre sur la série The Slap, qui utilisait ce concept d’un épisode par personnage. Avec Seven Types of Ambiguity, il adapte un roman d’Eliott Perlman sorti sous le titre Ambiguité en France.

Où peut-on la voir ? The Slap avait été diffusée sur Arte (et son remake américain sur Canal +). On espère qu’il en sera de même pour Seven types of Ambiguity.

Marianne

Photo : © Matchbox Pictures Ltd

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *