Sortie DVD : The Day, de Douglas Aarniokoski

Après une apocalypse dont on ne saura rien, cinq compagnons errent vers un but auquel ils osent à peine croire. Parce que l’un d’eux est malade, et que la pluie menace, ils se réfugient pour peu de temps dans une maison…

Même si l’on a un goût affirmé pour les films de fin du monde de seconde zone, The Day décevra si l’on attend un monde dominé par les vampires tel le Stake Land, de Jim Mickle ou les zombies tel le Exit Humanity, de John Geddes. Mais si l’on admire la Route, de John Hillcoat, on y trouvera son compte puisque l’atmosphère tourne au huis-clos entre humains, trop humains déterminés à survivre. Tourné en noir et blanc, austère, The Day pourrait prétendre au titre de spin-off du long métrage avec Viggo Mortensen. Car malgré un twist (plus ou moins prévisible) et quelques scènes gore, l’objet du film est d’abord de déterminer qui est prêt à quoi pour continuer à vivre. Et pourquoi, quand on a tant souffert et que l’avenir ne présage rien d’autre que des terreurs supplémentaires.

La photographie est belle, les acteurs sont à la hauteur, en particulier Ashley Bell (le Dernier Exorcisme), et l’on retrouve avec un plaisir non dissimulé Dominic Monaghan (le Seigneur des anneaux, Lost).

En dépit d’un scénario assez faible, The Day est voir si l’on aime les films de fin du monde désespérés et sans effets spéciaux.

Laurence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *