Spartacus, saison 3, premières impressions

War of damned. La nouvelle saison de Spartacus déboule sur Orange. Dès le premier épisode, nous saluons Steven S. Deknight (avec la complicité active de Aaron Helbing et Daniel Knauf) scénariste, producteur et réalisateur de la série, qui aide les étudiants en troisiéme année de médecine, dans leur révisions d’anatomie et de dissection. Vous allez me dire, c’est normal !  Faut savoir reconnaître, du premier coup de scalpel, le rein du pancréas. Le gars connaît son public. Et puis, il y a la concurrence calendaire du mois de janvier sur la toile.

L’autre poids lourd des côtes brisées, des craquements de rotules, des joyeuses giclées d’hémoglobine, j’ai nommé Quentin Tarantino avec son poulain Django Unchained.

Il y a du bon dans tout ça. Ils ont eut l’idée commune d’être les premiers briseurs de chaînes de l’année. (Je ne parle pas de Starz, évidemment.)

Dans son costume maculé de sang de Romain séché, Liam McIntyre garde toute sa lucidité. Ce n’est pas comme ces « coquins » de Crixus, Gannicus, Agron, et trente mille autres esclaves qui ont rejoint sa cause. Ils baisent tous comme des bêtes, entre deux scènes de boucherie. Ça fait bien longtemps qu’ils ont ridiculisé les pauvres orgies chorégraphiées du Galigula de Tinto Brass.

“Liberté chérie, tu guidera mon glaive tendu”, scande Spartacus, alter ego de Django. L’abstinence les mène du bout de la quête. L’un rêve de Rome, l’autre d’une femme. On sent d’ici le dénouement tragique. L’un est déjà libre de droits, l’autre découvre cette activité sous le regard attendri de son vieux maître allemand à qui il ne manque que la salle intercommunale et un camescope pour fixer tous ces moments délicieux.

Spartacus et Django livreront leur dernière bataille.

On connaît l’histoire. Jamais entendu parlé de Spartacus junior.

Pour Django, c’est plus subtil. Le réalisateur nous fait croire qu’il finira dresseur de chevaux, dans la lumière du cirque de Bartabas. J’en doute fort. La liberté se paye. Surtout en temps de crise. Je veux pas être là pour voir cela.

Spartacus – saison 3 sur Orange Choc/Starz.

Django Unchained encore dans les salles.

Alain

One Response to Spartacus, saison 3, premières impressions

  1. patrick dit :

    Spartacus il cherche pas de femme, Spartacus, il brandit son glaive, Spartacus vit au milieu de corps nus (entiers ou découpés)…Spartacus défile pour le mariage pour tous
    Oui je sais c est pas politiquement correct, mais bon…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *