Tag Archives: Adam Driver

Critique : Star Wars VIII, The Last Jedi, de Rian Johnson

Tambours et trompettes…  » Le Star Wars nouveau est arrivé « . Une promesse de joie et de félicité s’empare de la fanbase et des cinéphiles. Mais au même moment dans la twittosphère, la fureur embrase aussi le cœur des rageux. Alors qui faut-il croire se demande perplexe l’apprenti Jedi ?  » Croire votre cœur vous devez  » conseillerait Maître Yoda car Rian Johnson nous fait une vraie démonstration de cinéma. La preuve par trois.

Critique : Silence, de Martin Scorsese

Martin Scorsese est un orfèvre du cinéma. Sa caméra avance comme d’autres dessinent, par des jeux d’ombre et des plans larges. Même s’il est davantage connu pour ses films de gangsters, Scorsese est un mystique. La religion reste même une de ses thématiques favorites (La Dernière Tentation du Christ, Kundun). Mais Silence ne parle pas vraiment de religion, il s’agit plutôt de foi, de doute et de questionnements. Au sens large du terme.

Critique : Midnight Special, de Jeff Nichols

Pour qui a déjà vu un film de Jeff Nichols (Take Shelter, Mud), Midnight Special a forcément une aura particulière. En seulement trois films (son premier Shotgun Stories est moins connu), le cinéaste de seulement 37 ans s’est imposé comme un héritier du cinéma de Spielberg. La nostalgie en plus.

Preview 2016 : Vinyl, Silence, l’Exposition… Scorsese is back !

Bonne nouvelle. Absent des écrans depuis fin 2013 et son tourbillonnant Le Loup de Wall Street , Martin Scorsese est enfin de retour derrière la caméra. En 2016, on pourra découvrir  Silence, un projet que le cinéaste développe depuis les années 90. Et du côté du petit écran, HBO diffusera bientôt Vinyl, une série que le réalisateur produit avec un certain Mick Jagger. Enfin, la Cinémathèque française consacre à Monsieur Scorsese une exposition événement qui revient sur ses obsessions de cinéaste. 

Critique : Star Wars VII, Le Réveil de la force, de J.J. Abrams

L’exercice de la critique est parfois un art périlleux. Et dans le cas de ce Réveil de la force tant attendu, cela paraît même presque impossible. Pourquoi ? Parce que Star Wars n’est pas un film comme les autres. Il est devenu au fil des années un phénomène de pop culture dépassant largement le cadre strict du cinéma. Les fans se fichent d’ailleurs bien de toutes les critiques. Quant aux cinéphiles, au sens scientifique et dogmatique du mot, ils préfèreront débattre sur le dernier Nanni Moretti. Pourtant, au-delà de la frénésie planétaire, de la dimension marketing et de son statut d’objet culte, ce Réveil de la force est bien un nouveau long métrage qui s’inscrit dans un univers cinématographique parfaitement défini. Décryptage.