Tag Archives: Amy Adams

Critique : Premier contact, de Dennis Villeneuve

Avant de s’attaquer à la suite du cultissime Blade Runner, Dennis Villeneuve (Sicario, Prisoners) s’est essayé à la science-fiction avec Premier contact (Arrival en V.O.). Clairement plus connecté à la métaphysique (un mélange entre Rencontre du troisième type et Interstellar) que carburant à l’action spectaculaire type Independance Day, cette adaptation du roman de L’Histoire de ta vie de Ted Chiang est une petite pépite. Décidément l’espace inspire les cinéastes et c’est tant mieux !

Critique : Batman vs Superman, l’Aube de la justice, de Zack Snyder

Fans du monde entier, retenez votre souffle. Zack Snyder (Watchmen, Sucker Punch) a réalisé votre rêve : organiser sur grand écran l’affrontement de deux des plus grandes figures du DCverse. Aka Batman contre Superman. Préparez vos mirettes, car le résultat à l’écran est spectaculaire. Mais comme d’habitude avec Snyder, cette énergie finit par déborder hors du cadre. Décryptage.

Critique : Big Eyes, de Tim Burton

Pas de Johnny Depp. Ni de Helena Boham Carter au casting. Pas même une once d’univers gothique. Pourtant Big Eyes est bien le dernier film de Tim Burton. Un biopic. Ce n’est pas le premier dans l’oeuvre du cinéaste qui avait rendu un vibrant hommage « au plus mauvais réalisateur de tous les temps » dans Ed Wood. Mais justement Big Eyes apparaît comme trop classique et sage pour figurer dans la filmographie burtonnienne. On a même un peu l’impression qu’il est passé à côté de son sujet. 

Les infos de la semaine : Bryan Cranston, Tim Burton et quelques aliens

Vous avez eu une semaine chargée ? Vous n’avez pas eu le temps de suivre l’actualité du cinéma et des séries ? Pas de problème, Lost in Universes vous fait un petit résumé des informations essentielles de la semaine.

Critique : Her, de Spike Jonze

Ce qu’il y a de bien avec le cinéma de Spike Jonze, c’est qu’il vous amène toujours explorer de nouveaux horizons. Après les tréfonds du cerveau d’un acteur américain (Dans la peau de John Malkovich) et les songes à moitié cauchemardesques d’un enfant (Max et les Maximonstres), le cinéaste navigue cette fois-ci dans la complexité de l’intelligence artificielle.

Critique : American Bluff, de David O. Russel

Au pays des apparences, les bouffons sont des rois. Tel pourrait être le credo d’American Bluff. Dès les premières images, David O. Russel abat toutes ses cartes. Méfiez-vous des faux-semblants. Dans cette introduction génialissime, le spectateur découvre ébahi un Christina Bale méconnaissable (à des années-lumière du récent les Brasiers de la colèreen train de remettre méthodiquement son postiche. Une fois cet artifice bien accroché, la partie de poker menteur peut commencer.

Critique : Man of Steel, de Zack Snyder

Pas la peine de tergiverser. Le retour tant attendu de l’homme d’acier sur le grand écran déçoit. Pourtant avec Christopher Nolan (The Dark Knight, Interstellar bientôt) à la production, Zack Snyder (300, Sucker Punch ) à l’image et un casting de qualité, il était permis de fonder les plus grands espoirs sur ce reboot. Pire, la bande-annonce mélancolique posait un univers contemporain réaliste, définitivement éloigné du côté kitsch des épisodes de Richard Donner.