Tag Archives: arnaque

Critique : Diversion, de Glenn Ficarra et John Requa

Qui sont Glenn Ficarra et John Requa ? Des maîtres de l’illusion. Leurs derniers films I love You Philipp Morris et Crazy Stupid Love avaient justement en commun l’art de la diversion. Détourner l’attention du spectateur pour lui cacher un élément fondamental de l’ histoire… Alors que ces deux-là se lancent dans le film d’arnaque apparaissait comme logique. Hélas, comme le dit si bien l’adage, parfois, les cordonniers sont les plus mal chaussés.

Critique : Magic in the Moonlight, de Woody Allen

Quelques notes jazzy sur un générique noir et blanc… pas de doute vous êtes bien dans un film de Woody Allen. Le cru 2014, Magic in the Moonlight contient d’ailleurs tout ce qui fait l’ADN mythique de son cinéma. Au programme des dialogues percutants et drôles, une romance compliquée et une thématique philosophique. La question du jour  ? Qui a raison entre le cartésien pragmatique et la naïve qui croit en la magie ?

Critique : American Bluff, de David O. Russel

Au pays des apparences, les bouffons sont des rois. Tel pourrait être le credo d’American Bluff. Dès les premières images, David O. Russel abat toutes ses cartes. Méfiez-vous des faux-semblants. Dans cette introduction génialissime, le spectateur découvre ébahi un Christina Bale méconnaissable (à des années-lumière du récent les Brasiers de la colèreen train de remettre méthodiquement son postiche. Une fois cet artifice bien accroché, la partie de poker menteur peut commencer.

Critique : Players, de Brad Furman

Après avoir avoir abordé le genre polar dans la Défense Lincoln avec l’excellent Matthew McConaughey, Brad Furman s’est attaqué avec talent au genre « malin, malin à demi » avec le film d’arnaque Players. Il y fait s’affronter un génial élève de Princeton, Richie Furst (Justin Timberlake, Time Out) et Ivan Block (Ben Affleck, A la Merveille) autour du thème des (très) gros sous générés par un site en ligne de poker basé au Costa Rica. Ajoutez à cela la toujours magique Gemma Arterton (Hansel et Gretel : Witches Hunters,bientôt dans Byzantium), les casinos, l’atmosphère poisseuse de la corruption, un agent du FBI (Anthony Mackie, Gangster Squad) exaspéré par son impuissance… vous obtenez un film d’arnaque qui, sans être génial, respecte les codes du genre, et réussit là où le décevant Insaisissable a échoué cet été.