Tag Archives: Comédie

Critique : Broadway Therapy, de Peter Bogdanovich

Avec Broadway Therapy (She’s Funny That Way en VO), Peter Bogdanovich marche clairement sur les plates-bandes d’un certain Woody Allen. Des vieux messieurs y sont obsédés par de jolies jeunes filles. On y parle beaucoup. Et la psychanalyse y occupe une place importante. Volontairement théâtral, dans tous les sens du terme, le film nous plonge dans les souvenirs farfelus d’une comédienne au parcours pour le moins atypique.

Critique : Bis, de Dominique Farrugia

La comédie française serait-elle en manque d’inspiration. Après Camille redouble (qui était déjà un copié/collé du magnifique Peggy Sue s’est mariée de Francis Ford Coppola), Dominique Farrugia nous refait le coup du voyage dans le temps. Sauf que cette fois-ci, ce sont deux copains quinquagénaires qui se retrouvent aspirés dans le tourbillon temporel. Direction : les années 80. Les revoilà ados, béats, chevelus et le taux de testostérone à son max.

Critique : La Nuit au musée : le secret des pharaons, de Shawn Levy

Un troisième épisode de La Nuit au musée, c’est comme retrouver une vieille paire de chaussons confortables. C’est pas ce qu’il y a de plus distingué mais en même temps vous adorez passer du temps avec.  Pour ce dernier volet, la formule n’a pas changé. Larry (Ben Stiller, La Vie rêvée de Walter Mitty) et ses copains en cire se retrouvent dans un nouveau musée (Le British Muséum) pour une troisième nuit de folie. Et comme d’habitude rien ne va se passer comme prévu.

Critique : Magic in the Moonlight, de Woody Allen

Quelques notes jazzy sur un générique noir et blanc… pas de doute vous êtes bien dans un film de Woody Allen. Le cru 2014, Magic in the Moonlight contient d’ailleurs tout ce qui fait l’ADN mythique de son cinéma. Au programme des dialogues percutants et drôles, une romance compliquée et une thématique philosophique. La question du jour  ? Qui a raison entre le cartésien pragmatique et la naïve qui croit en la magie ?

Critique : La Vie rêvée de Walter Mitty, de Ben Stiller

Le premier film que l’on voit dans l’année peut-il donner le ton pour les 364 jours suivants ? Si c’est le cas, 2014 s’annonce enlevée, fantaisiste et originale. Car ce Walter Mitty signé Ben Stiller se vit comme une parenthèse enchantée. Avec ce personnage qui rêve (littéralement) sa vie au lieu de la vivre, le comédien/cinéaste a trouvé un nouvel alter ego.

Critique : Les Garçons et Guillaume, à table !, de Guillaume Gallienne

Auteur, scénariste, réalisateur, interprète d’un double rôle… le moins que l’on puisse dire, c’est que pour son premier long métrage Guillaume Gallienne ne fait pas les choses à moitié.
D’autant qu’il ne faut pas oublier que le propos, adapté de son spectacle sur scène, est très largement autobiographique.

Critique : 9 mois ferme, d’Albert Dupontel

Avec Albert Dupontel, on peut semble-t-il s’attendre à tout : des films très noirs comme Bernie ou très hystériques comme Enfermé dehors. 9 mois ferme est une heureuse surprise. Plus mature, plus contrôlée, en un mot plus aboutie, cette comédie juridico-policière engagée est un vrai plaisir.

Critique : Malavita, de Luc Besson

Un bon livre ne fait pas forcément un bon film. Pourtant Malvita, signé Tonino Benacquista, contenait nombre d’ingrédients éminemment cinématographiques. Un petit village normand en guise de décor. Une famille dysfonctionnelle qui sert d’anti-héros. Et une satire mafieuse en toile de fond.

Critique : Le Dernier Pub avant la fin du monde, d’Edgar Wright

Mesdames et Messieurs, roulements de tambour… Edgar Wright présente le dernier chapitre de sa Cornetto Trilogie. Le principe est simple, revisiter les films de genre avec humour tout en tissant une vraie histoire qui tienne la route. Shaun of the Dead  était un hommage au film de zombies, Hot Fuzz faisait référence aux buddies movies policiers et Le Dernier Pub avant la fin du monde est bien sûr un clin d’œil aux films de fin du monde.

Critique : Imogene, de Shari Springer Berman et Robert Pulcini

Kristin Wiig a le vent en poupe. La pétillante actrice, qui a fait les beaux jours du Saturday Night Live, cumule les projets. Alors qu’elle donne actuellement de la voix dans Moi Moche et Méchant 2 et qu’elle sera prochainement dans le très prometteur La Vie rêvée de Walter Mitty, elle revient avec une nouvelle comédie Imogene (Girl Mostly Likely).