Tag Archives: Espionnage

Critique : Spectre, de Sam Mendes

Après le sublime Skyfall, l’objectif de Sam Mendes était clair : faire mieux ou du moins aussi bien. A-t-il réussi son pari ? A Lost in Universes, on pense que oui. Même si Skyfall continue de trôner fièrement au panthéon des meilleurs James Bond.

Critique : Agents très spéciaux – Code U.N.C.L.E., de Guy Ritchie

Guy Ritchie est le maître du film cool. D’Arnaques, crimes et botanique à Sherlock Holmes en passant par RockNRolla et Snatch, il a l’art et la manière de transformer un polar en divertissement bondissant (bon à part Revolver, désolé, mais même après toutes ces années je n’ai toujours rien compris à ce film !). C’est ingénieux, enlevé mais surtout hors norme, voire un peu « crade » et irrévérencieux. Avec Agents très spéciaux, Guy Ritchie semble vouloir commencer une nouvelle ère : celle du fun classe. Explications. 

Critique : Mission impossible – Rogue Nation, de Christopher McQuarrie

La saga Mission impossible n’est pas une franchise comme les autres. Initiée dans les années 90 (autant dire un siècle pour les moins de 20 ans !), cette adaptation de la série culte des années 60 a la particularité de compter un réalisateur différent à chaque opus. Pardon, je veux dire un vrai réalisateur (pas un simple faiseur) imposant à chaque fois sa vision sur cet univers.

Agent Carter : le girl power selon Marvel

A la fois spin off des films Captain America et de la série Agents of S.H.I.E.L.D, Agent Carter était la bonne surprise de la rentrée de janvier 2015. A mi-chemin entre la série d’espionnage et le drame historique, ce show dynamite les codes de Marvel, tout en créant un univers plein de charme. Laissez-vous tenter par cette première saison de huit épisodes.

Critique : Un homme très recherché, d’Anton Corbijn

John le Carré est le maître du thriller d’espionnage réaliste. Avec ses dialogues cryptiques et son univers urbain morose Un homme très recherché ne déroge pas à la règle. Surtout qu’Anton Corbijn adopte une mise en scène volontairement sèche et antispectaculaire. N’espérez pas voir dans ce film une course poursuite ahurissante ou une fusillade. Ici la violence est morale, pas visuelle.

Critique : The Ryan Initiative, de Kenneth Branagh

Jack Ryan est de retour. Soit le héros de Tom Clancy, popularisé au cinéma par Alec Baldwin (A la poursuite d’Octobre rouge), Harrison Ford (Jeux de Guerre et Danger Immédiat) et Ben Affleck (la Somme de toutes les peurs). Ouf ! Cette fois ci, c’est Chris Pine (Star Trek into Darkness) qui s’y colle.

Critique : Möbius, d’Eric Rochant

Eric Rochant aime les polars. Depuis  Les Patriotes en passant par la série Mafiosa ou même le très onirique Anna Oz, il a prouvé qu’il maîtrisait l’art du double jeu. Son retour au genre espionnage avec Möbius était donc attendu avec une certaine impatience. D’autant plus qu’il réunit en tête d’affiche Jean Dujardin et Cécile de France, pour une romance impossible.

Mais voilà, malgré un scénario bien ficelé et un rythme soutenu, Eric Rochant ne parvient jamais à transcender le genre. Le décor monégasque est trop lisse. Les personnages secondaires sont trop froids. Le méchant (pourtant interprété par le charismatique Tim Roth) donne trop dans la caricature. On aurait aimé un peu plus d’aspérité, d’ambiguïté. Bref un soupçon de Homeland

Quant à l’histoire d’amour, elle est au final  peu crédible. La tonalité charnelle de la relation des amants redonne un peu de couleur à l’ensemble mais des dialogues peu inspirés viennent rompre cette belle harmonie. Avec les tête-à-tête des deux héros, on bascule soudain de l’ambiance French Connection à celle du Mépris de Godard. Le choc des cultures passe assez mal. Et c’est dommage car on ne demandait vraiment qu’à se laisser séduire !

Marianne