Tag Archives: Eva Green

Critique : Miss Peregrine et les enfants particuliers, de Tim Burton

Big Eyes, biopic un peu décevant sur la vie de la peintre Magaret Keane, était une exception dans la filmographie de Tim Burton. Avec Miss Peregrine et les enfants particuliers, adaptation du best seller du même nom, le cinéaste revient à son domaine de prédilection : les univers étranges et décalés. Bien sûr c’est peut-être enfantin mais promis cela reste digne d’intérêt.

Critique : White Bird, de Gregg Araki

Avec sa bouille d’éternel jeune homme, on en oublierait presque que Gregg Araki a plus de 50 ans. Surtout que le monsieur a une sérieuse tendance à explorer avec frénésie toutes les déviances de l’adolescence. Jouissif (Kaboom), délirant (Doom Génération) ou tendancieux (Mysterious Skin), son cinéma ressemble globalement a un gros trip sous acide.

Critique : Sin City : J’ai tué pour elle, de Frank Miller et Robert Rodriguez

Enfin  ! Il aura fallu attendre neuf ans pour voir la suite du génial Sin City sorti en 2005. Neuf longues années mises à profit par Robert Rodriguez (Machete Kills) et Frank Miller, l’auteur du comics original,  pour relever de nouveaux défis techniques. Car l’univers noir et blanc, constellé de taches colorées prend ici une nouvelle dimension avec la 3D. Par moment, c’est comme si le spectateur était immergé au milieu des cases de la BD. Bluffant !

Cannes 2014 : les films en Séances de minuit (hors compétition)

Tradition instituée depuis quelques années, les Séances de minuit sont traditionnellement réservées aux films de genre. Un western, un thriller porté sur le gore et un film apocalyptique… cette édition 2014 risque d’être saignante.

Critique : 300, la naissance d’un empire, de Noam Murro

Avec les films tels que 300, la naissance d’un empire il n’y a pas de demi-mesure : on adore ou on déteste. Rien ne convaincra les détracteurs du ralenti sanglant, du détournement historique, du beau mâle en slip de cuir brut. C’est regrettable car le nouvel opus des guerres médiques présente de notables qualités qui ne seront pas forcément non plus du goût des amateurs de la force brutale et du carnage tous azimuts.