Tag Archives: Guerre

Critique : Hunger Games – La révolte : partie 2, de Francis Lawrence

Le dernier acte de la saga Hunger Games se dévoile enfin. Après une première partie contemplative et désespérée, ce quatrième volet se concentre clairement sur l’action. Le film commence là où le précédent nous avait laissé : Katniss (Jennifer Lawrence toujours convaincante) pense ses plaies après le retour de Peeta. Ce dernier, torturé par le président Snow, n’a plus qu’une idée en tête : tuer la jeune femme. Mais l’heure n’est plus aux atermoiements sentimentaux. Les jeux ne sont terminés qu’en apparence car sur le champ de bataille, Katniss et ses amis sont sur le point d’affronter de nombreuses épreuves. Qui survivra ? 

Critique : Mémoires de jeunesse, de James Kent

Il y a des films qu’on voudrait aimer plus tant on sent que la démarche qui les anime est sincère et juste. Mémoires de jeunesse, adapté du roman autobiographique du même nom de Vera Brittain en est le parfait exemple.

Critique : Good Kill, d’Andrew Niccol

Comment traduire en français Good Kill ? Une bonne tuerie ? Un bon meurtre ? C’est impossible, aucune personne sensée ne peut utiliser cette expression ! D’ailleurs dans le film, les professionnels ont traduit par En plein dans le mille. Mais honnêtement cela ne rend pas justice à la duplicité de cette expression utilisée par l’armée américaine.

Critique : Une promesse, de Patrice Leconte

De la comédie populaire à la romance en noir et blanc en passant par le pastiche policier et même l’animation, Patrice Leconte est certainement l’un de nos réalisateurs français les plus touche-à-tout. Avec Une promesse, il s’attaque à l’adaptation d’un livre de Stefan Zweig. En anglais. On ne va pas vous mentir, on a déjà trouvé le réalisateur de Ridicule et de la Fille sur le pont plus inspiré.

Critique : How I live Now, de Kevin Macdonald

Kevin Macdonald n’est jamais là où on l’attend. Documentariste émérite, il avait fait sensation en 2006 avec son deuxième film de fiction, le Dernier Roi d’Ecosse, qui transformait Forest Whitaker (Le Majordome) en Amin Dada. Son Jeux de pouvoir, thriller politique malin, confirmait son sens du rythme et son goût pour les sujets liés aux arcanes du pouvoir.