Tag Archives: Martin Scorsese

Critique : Silence, de Martin Scorsese

Martin Scorsese est un orfèvre du cinéma. Sa caméra avance comme d’autres dessinent, par des jeux d’ombre et des plans larges. Même s’il est davantage connu pour ses films de gangsters, Scorsese est un mystique. La religion reste même une de ses thématiques favorites (La Dernière Tentation du Christ, Kundun). Mais Silence ne parle pas vraiment de religion, il s’agit plutôt de foi, de doute et de questionnements. Au sens large du terme.

Série : Vinyl, premières impressions

Fermez les yeux et imaginez… Une série produite par Martin Scorsese et Mick Jagger sur le milieu de la musique dans les années 70. Pas la peine d’en dire plus, sur le papier Vinyl avait déjà tout pour plaire. Cerise sur le gâteau, la série de 10 épisodes a été commandée par HBO et le pilote est réalisé par Martin Scorsese en personne ! Installez-vous tranquillement sur votre canapé, la séance va commencer.

Preview 2016 : Vinyl, Silence, l’Exposition… Scorsese is back !

Bonne nouvelle. Absent des écrans depuis fin 2013 et son tourbillonnant Le Loup de Wall Street , Martin Scorsese est enfin de retour derrière la caméra. En 2016, on pourra découvrir  Silence, un projet que le cinéaste développe depuis les années 90. Et du côté du petit écran, HBO diffusera bientôt Vinyl, une série que le réalisateur produit avec un certain Mick Jagger. Enfin, la Cinémathèque française consacre à Monsieur Scorsese une exposition événement qui revient sur ses obsessions de cinéaste. 

Les infos de la semaine : Pacific Rim 2, le fils de Mick Jagger dans la série de Martin Scorsese et le casting du dernier film des frères Coen

Vous avez eu une semaine chargée ? Vous n’avez pas eu le temps de suivre l’actualité du cinéma et des séries ? Pas de problème, Lost in Universes vous fait un petit résumé des informations essentielles de la semaine.

Critique : American Bluff, de David O. Russel

Au pays des apparences, les bouffons sont des rois. Tel pourrait être le credo d’American Bluff. Dès les premières images, David O. Russel abat toutes ses cartes. Méfiez-vous des faux-semblants. Dans cette introduction génialissime, le spectateur découvre ébahi un Christina Bale méconnaissable (à des années-lumière du récent les Brasiers de la colèreen train de remettre méthodiquement son postiche. Une fois cet artifice bien accroché, la partie de poker menteur peut commencer.

Les meilleurs films de 2013

2014 est là. Mystérieuse, pleine de promesses. Mais avant de se tourner vers demain, comme au début de l’année dernière, un petit bilan annuel s’impose. Sur le papier 2013 était scintillante, remplie de films que Lost in Universes attendait avec impatience. On ne va pas vous mentir, beaucoup n’ont pas été à la hauteur de nos espérances. Tout simplement car si les univers graphiques sont le plus souvent splendides, les scénarios suivent rarement. Trop classique, trop caricatural, avec des personnages qui ont du mal à exister…

Critique : Le Loup de Wall Street, de Martin Scorsese

Wall Street… ça vous dit forcément quelque chose ? Temple du libéralisme, étendard du dieu dollar… Mais connaissez-vous Jordan Belfort ? Un courtier parmi tant d’autres… ou presque. A la fin des années 80, il gagnait en moyenne près d’un million de dollars par semaine ! Sauf qu’étourdi par la toute-puissance des billets verts, il finit par prendre quelques arrangements avec la loi. Il avait juste oublié qu’Oncle Sam ne se laisse pas berner si facilement.

Critique : Malavita, de Luc Besson

Un bon livre ne fait pas forcément un bon film. Pourtant Malvita, signé Tonino Benacquista, contenait nombre d’ingrédients éminemment cinématographiques. Un petit village normand en guise de décor. Une famille dysfonctionnelle qui sert d’anti-héros. Et une satire mafieuse en toile de fond.

Bande annonce : Leonardo DiCaprio affole le Loup de Wall Street de Martin Scorsese

Après le monde de l’enfance et un hommage au cinéma dans Hugo Cabret, Martin Scorsese change radicalement de registre avec Le Loup de Wall Street (The Wolf of Wall Street). Comme son titre le laisse deviner, ce nouveau film nous plongera dans la vie trépidante d’un trader de la Bourse new-yorkaise.

Ce film racontera l’incroyable (et pourtant vrai) destin de Jordan Belfort, courtier en Bourse qui préféra faire de la prison plutôt que de participer à une gigantesque arnaque boursière. Au passage, sa décision permit de faire éclater au grand jour la corruption et les connections avec la pègre qui sévissent à Wall Street.

Une première bande-annonce vient d’être dévoilée sur le Web. Le film, adapté du roman de Belfort, semble baigner dans une sorte de folie douce. Excès en tous genres, dialogues surréalistes et armada en costumes sont au programme. Après Gasby le Magnifique, Leonardo DiCaprio aura donc à nouveau l’occasion d’interpréter un personnage hors normes.

Leo sera particulièrement bien entouré puisqu’il côtoiera la star du moment Matthew McConaughey (Mud, Killer Joe), Jonah Hill qui confirme depuis Le Stratège son ambition de trouver des rôles sérieux, Kyle Chandler (Zero Dark Thirty) et Jon « Walking Dead » Berthal. Jean Dujardin, annoncé dans le rôle secondaire d’un mystérieux homme d’affaires, n’apparaît pas dans la bande-annonce.

Le Loup de Wall Street  est attendu sur les écrans à partir du 25 décembre 2013.

Marianne