Tag Archives: Mathieu Amalric

Critique : Trois Souvenirs de ma jeunesse, d’Arnaud Desplechin

Même les films d’auteur ont droit à leur prequel. La preuve avec Trois Souvenirs de ma jeunesse, qui revient sur les jeunes années de Paul Dédalus, héros de Comment je me suis disputé (ma vie sexuelle) d’Arnaud Desplechin. On va pas se mentir, ce long métrage sorti en 1996 et encensé par une grande partie de la presse m’a toujours laissé de marbre. Mais parfois les années se passent et les films ne se ressemblent pas. Tant mieux.

Critique : The Grand Budapest Hotel, de Wes Anderson

Dans le monde merveilleux de Wes Anderson, les rêveurs ont tous les droits. Enfant solitaire, renard rusé, amoureux de la mer… ils entendent mener leur quête jusqu’au bout, peu importe les difficultés qu’ils rencontrent. Ce monde n’existe pas vraiment bien sûr, mais il est tellement exotique que tout le monde veut y habiter. Avec The Grand Budapest Hotel, le cinéaste franchit une étape supplémentaire dans l’imaginaire en situant son action dans un pays fictif. Un choix créatif et politique à la fois, puisque ce subterfuge lui permet de critiquer la montée des mouvements nationalistes dans les années 30.

Critique : l’Amour est un crime parfait, de Jean-Marie et Arnaud Larrieu

Explorer un nouveau registre. Il faut bien le dire, les cinéastes français sont peu nombreux à se lancer dans cette aventure. A quelques exceptions près. Les frères Larrieu aiment, plus que tout, brouiller les pistes. Après le cinéma bucolique, la prose existentielle ou encore le film de fin du monde, ils s’essaient au polar. Non, pas tout à fait. Au thriller psychologique plutôt.

Critique : Jimmy P., d’Arnaud Desplechin

Ceux qui saisissent la vraie nature de la psychanalyse sont peu nombreux, et les cinéastes qui sont parvenus à mettre en images la particularité de son objet peuvent se compter sur les doigts de la main. Arnaud Desplechin y est toujours brillamment parvenu, comme sans efforts, en particulier dans le Conte de noël.  Avec Jimmy P. (Psychothérapie d’un Indien des plaines), le réalisateur français vient ajouter un nouveau volet à sa saga psychanalytique.