Tag Archives: Pixar

Critique : Le Monde de Dory, de Andrew Stanton et Angus Maclane

Jim Morisson, le patron de Pixar, vient de le promettre : après Les Indestructibles 2 attendus pour 2019, le studio ne produira plus que des films originaux. Voilà une nouvelle courageuse dans un monde où le mot « franchise » semble être la seule motivation pour les financiers. En attendant, le studio à la lampe nous propose pour cet été 2016, la suite de l’un de ses plus gros succès : Le Monde de Némo. Un plongeon rafraîchissant, mais clairement pas la réalisation la plus ambitieuse de Pixar. 

Critique : Le Voyage d’Arlo, de Peter Sohn

Quoi de mieux pour commencer ce mois de décembre qu’un joli film d’animation signé Pixar ? Après les petites émotions magiques de Vice & Versa, le studio nous présente son nouveau bébé Le Voyage d’Arlo (The Good Dinosaur en V.O.). Un film au destin chaotique puisqu’il a perdu en cours de route son réalisateur repoussant la sortie d’un an. Peter Sohn qui n’avait à son actif que la réalisation du court métrage Passage nuageux (diffusé avant Là-Haut lors de sa sortie en salles) a donc eu la lourde tâche de reprendre un projet en cours de route. Rassurez-vous, à l’écran rien ne transfigure ce changement de direction. La magie opère une fois de plus… même si Le Voyage d’Arlo ne joue pas dans la même cour que Vice & Versa. 

Critique : Vice Versa, de Pete Docter

Les magiciens de Pixar ont encore frappé. Après Monstres et Cie et Là-Haut, Pete Docter a de nouveau réalisé un chef d’œuvre. Une petite pépite qui dépasse largement les codes du cinéma d’animation. Vice Versa est tout simplement ce que le 7e art peut faire de mieux. Immanquable !

Bande-annonce : les films d’animation font leur cinéma

Les petits et les grands enfants ne sont pas prêts d’être en manque de films d’animation. Alors que Moi, Moche et Méchant 2 est déjà sur les écrans et que les créatures de Monstres Academy pointeront le bout de leurs nez le 10 juillet 2013, les studios concurrents ne veulent pas se faire oublier. Cette semaine, Disney, Dreamworks, Sony et le Studio Laïka ont tous dévoilé un teaser de leur nouveau bébé. Il est loin le temps où le studio aux grandes oreilles régnait en maître sur ce genre devenu aujourd’hui l’un des plus créatifs de la planète cinéma.

Critique : Monstres Academy, de Dan Scanlon

En 2002 dans Monstres et Cie, le monde apprenait que les monstres du placard étaient bien réels… mais qu’il ne fallait plus en avoir peur. On découvrait aussi deux héros attachants, malgré un physique peu banal (surtout pour Bob, car au final Sully n’est rien d’autre qu’une grosse peluche vivante). Quand Pixar a annoncé qu’un deuxième volet de leurs aventures était en préparation, une petite étincelle dans notre cœur d’enfant s’est allumée. Une étincelle qui a toutefois un peu perdu de son éclat, quand on a appris que ce Monstres Academy ne serait pas une suite mais un prequel.