Tag Archives: roman jeunesse

Critique : Hunger Games – La Révolte : partie 1

Après un deuxième épisode spectaculaire et épique, ce Hunger Games troisième du nom change de registre. Les jeux du cirque sont terminés. Les décors et les costumes flamboyants ont fait place à des murs gris bunker et des combinaisons paramilitaires. Bref ce troisième volet, coupé en deux pour répondre aux exigences du marketing, impose une ambiance de fin du monde quasi intimiste. Plutôt surprenant pour une saga qui avait beaucoup basé sa structure narrative sur l’art du rebondissement.

Critique : The Giver de Phillip Noyce

Y en marre. Marre qu’ Hollywood ne fasse qu’enchaîner les franchises sans âme pour ramasser des billets verts. N’allez pas croire qu’à Lost in Universes on n’aime pas les adaptations de bouquins pour jeunes adultes. Récemment la saga Hunger Games  nous a même éblouis, mais il ne suffit pas de posséder les droits d’un livre à succès pour faire un bon film. Nous en avons une nouvelle preuve cette semaine avec The Giver.

Critique : Labyrinthe, de Wes Ball

Quelque part aux Etats-Unis, des jeunes garçons sont pris au piège au centre d’un mystérieux et dangereux labyrinthe. Les « blocards », comme ils se surnomment eux-mêmes, tentent de survivre dans cet univers hostile, mais l’arrivée d’un nouveau venu, Thomas, va faire basculer leur fragile équilibre. Et l’aventure commence. Mouais.

Critique : L’Extravagant Voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet, de Jean-Pierre Jeunet

Ne cherchez pas. Un titre à rallonge. Des personnages décalés. Une image délicieusement surannée. Un univers fourmillant d’inventions. Pas de doute, l’Extravagant Voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet est bien un film signé Jean-Pierre Jeunet.

Critique : The Mortal Instruments : la Cité des ténèbres, d’Harald Zwart

Chacun cherche son roman jeunesse à succès. Mais c’est comme avec les garçons, il faut en essayer beaucoup avant de tomber sur un prince charmant. Malheureusement pour Sony, la saga signée Cassadra Clare ne sera pas le nouveau Twilight ou Hunger Games. Pourtant, sur le papier, le projet semblait ambitieux. Au menu, un univers peuplé de créatures fantastiques, un casting so british menée par Lily Collins et une trame pleine de mystères et de rebondissements. Sans oublier que l’auteur du roman a travaillé en étroite collaboration avec la scénariste, afin de s’assurer que le film ne s’éloignerait pas trop du matériau original.

Critique : Percy Jackson : la Mer des monstres, de Thor Freudenthal

Que peut-on attendre de la suite des aventures de Percy Jackson ? Pas grand-chose malheureusement. Déjà, le premier épisode, bancal, pouvait essentiellement se vanter d’avoir un casting de seconds rôles de luxe (Uma Thurman, Pierce Brosnan, Sean Bean…). Pour le reste, le spectateur avait surtout la désagréable impression d’assister à du sous-Harry Potter, sans grand intérêt.