Tag Archives: Science fiction

Bande-annonce : les premières images délicieuses de Tommorowland

Damon Lindelof (The Leftovers) et Brad Bird (Mission Impossible 4) viennent enfin de lever (un peu) le voile sur leur très attendu film mystère : Tommorowland. Une première bande-annonce, réjouissante, vient de voir le jour. On y voit la blondinette Britt Robertson (Under the Dome) se téléporter, à l’aide d’un pin’s, dans un monde parallèle étonnant. Vous auriez dû garder votre collection !

Critique : Lucy, de Luc Besson

Luc Besson aime les histoires simples et efficaces. Du moins depuis 15 ans. Lucy s’inscrit pleinement dans cette logique implacable. Mais avec son nouveau film, le cinéaste pousse cette mécanique à l’extrême. Cette fois-ci, il parvient à se plagier lui-même !

Critique : Transcendance, de Wally Pfister

Quand Wally Pfister, soit le directeur de la photographie attitré de Christopher Nolan, annonce qu’il va réaliser son premier film, la curiosité est de mise. Surtout que le film en question se situe dans un univers de science-fiction existentialiste que Nolan lui-même n’aurait pas renié. Et que Johnny Depp ( Lone Ranger) y tient le rôle principal. Bref sur le papier Transcendance avait tout pour plaire. Sur le papier.

Critique : Zero Theorem, de Terry Gilliam

Douce mélancolie quand tu nous tiens… Zero Theorem résonne comme un film de fin de règne. Comme si Gilliam livrait une version contemporaine de son Brazil. Le même héros lunaire qui tente de lutter contre une société coercitive, le même univers visuel chamarré et bordélique et le même esprit rebelle.

Critique : Under the Skin, de Jonathan Glazer

Jonathan Glazer aime l’étrangeté. Entre ses doigts, le fantastique n’est qu’un prétexte à l’exploration des tréfonds de l’âme humaine. Ici une extraterrestre est chargée d’attirer dans sa toile mortelle de pauvres bougres. Ils finiront mal. Très mal. Leur crime ? La concupiscence.

Critique : Edge Of Tomorrow, de Doug Liman

Le temps. C’est une donnée majeure dans le cinéma. Course contre la montre. Ellipse. Flash-back. De temps en temps, magie du Septième Art, on peut le réécrire. Bryan Singer vient de nous en donner un bel exemple avec son X-Men : Days Of Future Past. Edge Of Tomorrow explore lui le concept de boucle temporelle. Comme Bill Murray dans le sublime Un jour sans fin, Tom Cruise se retrouve condamné à revivre sans arrêt les mêmes 48 heures. Sauf que pour lui point de marmottes ou de Sonny and Cher, mais une bataille sanglante contre des extra-terrestres.

Critique : Godzilla, de Gareth Edwards

Avertissement : Lost In Universes ne peut en aucun cas prétendre à l’objectivité avec Godzilla. D’une part parce que l’on craque pour les gros monstres qui cassent la baraque et parce que son réalisateur n’est autre que le Britannique Gareth Edwards. Le nom ne vous dit rien ? C’est pourtant lui qui a écrit et dirigé Monsters. Ce film ne vous dit rien non plus ? Précipitez-vous sur le DVD, vous ne le regretterez pas.

Helix : l’horreur noire sur fond blanc

Une équipe de scientifiques qui part dans le Grand Nord à la rescousse d’une base décimée par un vilain virus noir… Le pitch vous rappelle un épisode de X-Files (Ice, Saison 1, épisode 8. Voilà, vous pourrez frimer grâce à Lost In Universes) ou plus sûrement The Thing, de John Carpenter ? Oui, mais Helix est néanmoins à suivre avec le plus grand intérêt.

Black Mirror : la série qui fait débat

France 4 innove. A partir du 1er mai, la chaîne du groupe France Télévision va diffuser la série britannique Black Mirror. Un show différent de tout ce que vous avez pu voir. Sa thématique est particulièrement alléchante : s’interroger sur notre rapport aux nouvelles technologies.

Les infos de la semaine : les Goonies 2, des nouveaux zombies et Adèle Exarchopoulos

Vous avez eu une semaine chargée ? Vous n’avez pas eu le temps de suivre l’actualité du cinéma et des séries ? Pas de problème, Lost in Universes vous fait un petit résumé des informations essentielles de la semaine.