Z Nation : l’alternative fun à Walking Dead

Vous n’aimez que les zombies ? Vous avez affiché le poster de tous les Romero sur les murs de votre chambre ? Vous vous pâmez devant Brad Pitt dans World War Z ? Vous raffolez des Walking Dead ? Z Nation est faite pour vous. Enfin pas nécessairement.

Car cette série créée par Karl Schaefer (Ghost Whisperer) et Craig Engler évolue dans un univers bien à elle qui risque de ne pas plaire à tout le monde. Certes c’est la fin du monde, ça meurt à tour de bras et le règne des méchants, des cannibales et autres bouchers impitoyables est advenu. Mais Z Nation a opté pour un ton western déglingué. La série ne se prend pas toujours au sérieux, ce qui permet au spectateur d’échapper à l’enfermement morbide et au show de traiter des sujets existentiels sans tomber dans l’ennui. Grâce au second degré, les héros peuvent affronter des zombies irradiés par des centrales nucléaires ou shootés au Viagra des labos pharmaceutiques mais aussi des ours zombifiés en combat pas très loyaux, des trafiquants en tous genres, des fanatiques adorateurs de morts-vivants… et on vous en passe et des meilleures. Par certains côtés, Z Nation aborde des thèmes plus noirs, plus politiques et plus réalistes que les Walking Dead.

Les héros, aux personnalités pas toujours orthodoxes, sont d’emblée attachants. Et on est scotché par deux excellentes idées : le pitch d’abord. Le petit groupe de héros doit conduire en Californie un ancien prisonnier sur qui a été testé un vaccin et qui est le seul humain à avoir survécu à des morsures de zombies. Or le type est odieux, lâche, égoïste, pleutre… et il se transforme en un hybride au destin incertain.

Deuxième astuce qui fait toute la différence : un type est coincé tout seul dans une station polaire. Il est le dernier guetteur du monde et il peut guider le groupe à travers les hordes de zombies. Surtout il est totalement déjanté. Joué par l’excellent DJ Qualls (Supernatural), Simon est un élément essentiel de ce monde en perdition. On retrouve aussi avec plaisir Mike Newton (Twilight, Grimm, Star Trek : Insurrection) dans un rôle inattendu.

A Lost in Universes, on adore et on attend avec une fiévreuse impatience la seconde saison prévue aux USA pour septembre 2015. Aaaagrrhhhh, quatre mois ! Aussi, à ceux qui feront la fine bouche, nous disons la même chose que les citoyens de la Z Nation quand ils finissent un zombie – le seul geste d’humanité encore possible – : « I give you mercy ! ».

Z Nation est disponible en DVD depuis le 1er avril 2015. La série est également diffusée sur Ciné + Frisson.

Laurence


Photo :© SyFy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *